Différences entre les versions de « Page:Gibbon - Histoire de la décadence et de la chute de l'Empire romain, traduction Guizot, tome 9.djvu/183 »

aucun résumé de modification
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
{{tiret2|L’au|torité}} de {{Hwp|Cesare Baronio|Baronius}} a trompé ou subjugué les catholiques ; et le fanatisme des protestans n’a pas voulu, sur ce point, douter de l’assertion d’un cardinal disposé à favoriser la protectrice des images ; mais le fils d’Irène vécut encore plusieurs années, opprimé par la cour et oublié du monde. La dynastie isaurienne s’éteignit dans le silence, et le souvenir de Constantin ne fut rappelé que par le mariage de sa fille Euphrosine avec l’empereur {{Hwp|Michel II (empereur byzantin)|Michel {{rom2|II|2}}}}.
+
torité de {{Hwp|Cesare Baronio|Baronius}} a trompé ou subjugué les catholiques ; et le fanatisme des protestans n’a pas voulu, sur ce point, douter de l’assertion d’un cardinal disposé à favoriser la protectrice des images ; mais le fils d’Irène vécut encore plusieurs années, opprimé par la cour et oublié du monde. La dynastie isaurienne s’éteignit dans le silence, et le souvenir de Constantin ne fut rappelé que par le mariage de sa fille Euphrosine avec l’empereur {{Hwp|Michel II (empereur byzantin)|Michel {{rom2|II|2}}}}.
   
 
{{HdcerHors|Irène. A. D. 792. Août 19.|ch48.20}}
 
{{HdcerHors|Irène. A. D. 792. Août 19.|ch48.20}}