Ouvrir le menu principal

Modifications

aucun résumé de modification
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Mais il faut se borner. Passons même sur la royauté d’Yvetot de
joviale mémoire et sur ce vieil ivrogne de Philippe Pinel qui put
vraiment s’intituler le roi des {{corr|Ecrehons|Écréhous}} par la raison qu’il était
alors le seul habitant du minuscule archipel.
 
épilogue dans lequel il avertit ses lecteurs qu’il reste au moins
une royauté à fonder. Avis à ceux qui se sentiraient tourmentés
du désir d’émettre des timbres à leur effigie. Ce serait évidem évidemment
ment une royauté un peu humide. Il s’agit en effet de l’archi l’archipel
pel Tristan da Cunha perdu au milieu des flots de l’océan austral
entre le GapCap de RonneBonne Espérance et la Patagonie. Occupé par les
Anglais au temps que Napoléon était détenu à Sainte Hélène, il
fut évacué par la suite. On y pouvait tuer des phoques en abon abondance
dance et les habitants ne dépassaient pas la centaine. C’est de quoi
se procurer dix dizaines de fonctionnaires. Cela suffit donc à
constituer l’embryon indispensable d’un EtatÉtat moderne.
{{interligne}}
{{c|'''Conclusions'''}}
{{interligne}}
Il apparaît que dans l’ouvrage de M. de Villiers, la France tient
le premier rang par la quantité et la qualité. On parlera de désor désordre
dre mental. Mais en général tous ces hommes ne furent des
détraqués que dans la mesure ou un peu de détraque se mêle
inévitablement à l’esprit d’aventure poussé à l’excès. La figure la
en ceci — que tant de faits quotidiens confirment par ailleurs :
le français est homme d’action et d’entreprise par tempérament
et par hérédité. Il n’y aurait qu’à le laisser faire. Mais les règle règlements
ments administratifs qui l’enserrent semblent conçus de façon à
75 285

modifications