Différences entre les versions de « Page:Joanne, Géographie de l’Isère, 1876.djvu/23 »

→‎Validée : ok après correc
m
(→‎Validée : ok après correc)
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page corrigée
+
Page validée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 7 : Ligne 7 :
comme toute la France, à la région tempérée. Le
comme toute la France, à la région tempérée. Le
nord du département touche presque au 46{{e}} degré ; le sud
nord du département touche presque au 46{{e}} degré ; le sud
est traversé par le 45{{e}} c’est-à-dire qu’il est juste à égale distance du pôle et de l’équateur, et, par conséquent, situe dans
est traversé par le 45{{e}}, c’est-à-dire qu’il est juste à égale distance du pôle et de l’équateur, et, par conséquent, situé dans
la région essentiellement tempérée.
la région essentiellement tempérée.


Ligne 14 : Ligne 14 :
l’habitude de partager la France : ce climat est moins égal
l’habitude de partager la France : ce climat est moins égal
que les climats séquanien, breton, girondin et méditerranéen,
que les climats séquanien, breton, girondin et méditerranéen,
moins brusque et moins dur que le climat vosgien et que l’auvergnat. Dans la partie la plus tempérée et la plus basse du département, à Vienne (147 mètres d’altitude), la moyenne de l’hiver est de +5°,8, celle des étés de + 22°,1, le nombre des
moins brusque et moins dur que le climat vosgien et que l’auvergnat. Dans la partie la plus tempérée et la plus basse du département, à Vienne (147 mètres d’altitude), la moyenne de l’hiver est de + 3°,8, celle des étés de + 22°,1, le nombre des
jours de pluie de 114, la hauteur annuelle des pluies de 80
jours de pluie de 114, la hauteur annuelle des pluies de 80
centimètres. À mesure qu’on s’avance vers l’est et qu’on s’enfonce
centimètres. À mesure qu’on s’avance vers l’est et qu’on s’enfonce
dans les montagnes, la quantité des pluies augmente. À
dans les montagnes, la quantité des pluies augmente. À
Saint-Marcellin, la hauteur annuelle est de ! mètre ; à Grenoble
Saint-Marcellin, la hauteur annuelle est de 1 mètre ; à Grenoble
et à la Tour-du-Pin, de 1{{e|m}},40 ; de 2 mètres et plus
et à la Tour-du-Pin, de 1{{e|m}},40 ; de 2 mètres et plus
peut-être dans la haute montagne. Or, d’après M. Delesse, la
peut-être dans la haute montagne. Or, d’après M. Delesse, la
moyenne de la France est de 770 millimètres seulement.
moyenne de la France est de 770 millimètres seulement.


<section end="s1"/>
<section end="s1"/><section begin="s2"/>{{t3|'''{{rom-maj|V|5}}. — Curiosités naturelles.'''}}
<section begin="s2"/>{{t3|'''{{rom-maj|V|5}}. — Curiosités naturelles.'''}}


Il faudrait un volume pour énumérer toutes les curiosités
Il faudrait un volume pour énumérer toutes les curiosités
2 108

modifications