Différences entre versions de « Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 3, 1922.djvu/26 »

m
aucun résumé de modification
 
m
 
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
{{Personnage|SONIA.|c}}
 
{{Personnage|SONIA.|c}}
   
Mais c’est la coutume de s'aborder et de s'embrasser
+
Mais c’est la coutume de s’aborder et de s’embrasser
ainsi le jour de Pâques. On est fidèle ici
+
ainsi le jour de Pâques. On est fidèle ici
 
aux coutumes.
 
aux coutumes.
   
 
{{Personnage|NEKLUDOFF.|c}}
 
{{Personnage|NEKLUDOFF.|c}}
   
Oui, oui, je sais… À la ville, on oublie. Mais
+
Oui, oui, je sais… À la ville, on oublie. Mais
n’attachez pas d’importance à ce sourire, tante
+
n’attachez pas d’importance à ce sourire, tante
Sonia ! (''Il marche dans la chambre.'') Trois ans !… Rien
+
Sonia ! (''Il marche dans la chambre.'') Trois ans !… Rien
n’est changé depuis trois ans… Vos deux chères
+
n’est changé depuis trois ans… Vos deux chères
 
têtes ne comptent pas un cheveu blanc de plus.
 
têtes ne comptent pas un cheveu blanc de plus.
   
 
{{Personnage|LAURA.|c}}
 
{{Personnage|LAURA.|c}}
   
Mais c’est toi qui as changé !… Et te voir sous
+
Mais c’est toi qui as changé !… Et te voir sous
ce bel uniforme ! Je ne m’habitue pas à cela…
+
ce bel uniforme ! Je ne m’habitue pas à cela…
N’est-ce pas, Matrena, qu’il est changé ? Il a des
+
N’est-ce pas, Matrena, qu’il est changé ? Il a des
 
moustaches.
 
moustaches.
   
 
{{Personnage|NEKLUDOFF.|c}}
 
{{Personnage|NEKLUDOFF.|c}}
   
« Il a des moustaches ! » c’est la phrase
+
« Il a des moustaches ! » c’est la phrase
que j’entends le plus, depuis mon arrivée, avec
+
que j’entends le plus, depuis mon arrivée, avec
« Christ est ressuscité ! » Pour un lieutenant de
+
« Christ est ressuscité ! » Pour un lieutenant de
la garde, vous savez, c’est réglementaire ; la moustache,
+
la garde, vous savez, c’est réglementaire ; la moustache,
 
c’est l’ordonnance.
 
c’est l’ordonnance.
  +
 
{{PersonnageD|SONIA|c|qui inspecte le lit.}}
 
{{PersonnageD|SONIA|c|qui inspecte le lit.}}
   
Tu n’auras pas froid, mon chéri, avec deux
+
Tu n’auras pas froid, mon chéri, avec deux
 
couvertures ?
 
couvertures ?