Différences entre les versions de « Les Aventures de Télémaque/Dixième livre »

match
m (Révocation des modifications de Daop5510 (discussion) vers la dernière version de Phe-bot)
Balise : Révocation
(match)
<div class="Texte" id="paragraphe-11">
 
==__MATCH__:[[Page:Fenelon - Aventures de Telemaque suivies du recueil des fables, Didot, 1841.djvu/216]]==
Sommaire de l’édition dite de Versailles (1824) '' - Les alliés proposent à Idoménée d’entrer dans leur ligue contre les Dauniens. Ce prince y consent et leur promet des troupes. Mentor le désapprouve de s’être engagé si légèrement dans une nouvelle guerre, au moment où il avait besoin d’une longue paix pour consolider, par de sages établissements, sa ville et son royaume à peine fondés. Idoménée reconnaît sa faute, et, aidé des conseils de Mentor, il amène les alliés à se contenter d’avoir dans leur armée Télémaque avec cent jeunes Crétois. Sur le point de partir, et faisant ses adieux à Mentor, Télémaque ne peut s’empêcher de témoigner quelque surprise de la conduite d’Idoménée. Mentor profite de cette occasion pour faire sentir à Télémaque combien il est dangereux d’être injuste en se laissant aller à une critique rigoureuse contre ceux qui gouvernent. Après le départ des alliés, Mentor examine en détail la ville et le royaume de Salente, l’état de son commerce et toutes les parties de l’administration. Il fait faire à Idoménée de sages règlements pour le commerce et pour la police, il lui fait partager le peuple en sept classes, dont il distingue les rangs par la diversité des habits. Il retranche le luxe et les arts inutiles, pour appliquer les artisans aux arts nécessaires, au commerce, et surtout à l’agriculture, qu’il remet en honneur ; enfin, il ramène tout à une noble et frugale simplicité. Heureux effets de cette réforme.''
 
 
Alors Idoménée commença cette narration.
 
</div>
</div>
160 652

modifications