Différences entre versions de « Page:Revue du Pays de Caux n1 janvier 1903.djvu/17 »

aucun résumé de modification
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 5 : Ligne 5 :
 
Il n’est point rare de voir les gens riches fonder des hôpitaux.
 
Il n’est point rare de voir les gens riches fonder des hôpitaux.
 
Mais de les voir se faire médecins et diriger eux-mêmes les hôpitaux
 
Mais de les voir se faire médecins et diriger eux-mêmes les hôpitaux
qu’ils ont fondés, voilà qui est inédit ct piquant. C’est un alinéa
+
qu’ils ont fondés, voilà qui est inédit et piquant. C’est un alinéa
 
à ajouter à tout ce que nous avons écrit sur la transformation
 
à ajouter à tout ce que nous avons écrit sur la transformation
 
du millionnaire. Le baron Henri de Rothschild est encore très
 
du millionnaire. Le baron Henri de Rothschild est encore très
 
jeune. Il n’a pas perdu de temps pour devenir étudiant et dès sa
 
jeune. Il n’a pas perdu de temps pour devenir étudiant et dès sa
sortie du collège, sa vocation était définie et sa résolution arrêtée.
+
sortie du collège, sa vocation était définie et sa résolution arrêtée.
 
Le professeur Budin, en inaugurant l’autre jour la nouvelle clinique,
 
Le professeur Budin, en inaugurant l’autre jour la nouvelle clinique,
 
a raconté le peu d’enthousiasme avec lequel il accueillit cet
 
a raconté le peu d’enthousiasme avec lequel il accueillit cet
94 826

modifications