Différences entre les versions de « Page:Shakespeare - Œuvres complètes, traduction Hugo, Pagnerre, 1868, tome 7.djvu/429 »

m
(→‎Page non corrigée : Page créée avec « {{T2|APPENDICE.|fs=200%}} {{c|o—@ @—o|fs=100%}} {{T2|TROISIÈME HISTOIRE TRAGIQUE|fs=150%}} {{c|Extraite des œuvres italiennes de Bandel et mise en langue fran... »)
 
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 17 : Ligne 17 :
   
   
{{c|DE DEUX AMANTS DONT L’UN MOURUT DE VENIN, L’AUTRE DE TRISTESSE <ref>Dans le recueil de Bandello, cette histoire est la neuvième nouvelle de la seconde partie et a pour titre : ''La sfortunata morte di dui infelicissimi Amanti, che l’uno dixeleno, e l’altro di dolore morirono''. Il est à remarquer que, dans la nouvelle francisée, Juliette ne meurt pas de tristesse, mais d’un coup de poignard. Pierre Boisteau n’a pas pensé à rectilier ce titre, qui
+
{{c|DE DEUX AMANTS DONT L’UN MOURUT DE VENIN, L’AUTRE DE TRISTESSE <ref>Dans le recueil de Bandello, cette histoire est la neuvième nouvelle de la seconde partie et a pour titre : {{Lang|it|''La sfortunata morte di dui infelicissimi Amanti, che l’uno di veleno, e l’altro di dolore morirono''}}. Il est à remarquer que, dans la nouvelle francisée, Juliette ne meurt pas de tristesse, mais d’un coup de poignard. Pierre Boisteau n’a pas pensé à rectifier ce titre, qui
 
n’est plus d’accord avec le dénoûment improvisé par lui.</ref>.|fs=80%}}
 
n’est plus d’accord avec le dénoûment improvisé par lui.</ref>.|fs=80%}}
   
11 276

modifications