« Page:Revue des Deux Mondes - 1883 - tome 60.djvu/473 » : différence entre les versions

(→‎Page non corrigée : Page créée avec « membres du cabinet semblent vouloir donner aux affaires du pays, qu’ils ont encore à faire accepter, et c’est ici que la partie reste plus vivement engagée, plus a... »)
 
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
membres du cabinet semblent vouloir donner aux affaires du pays,
membres du cabinet semblent vouloir donner aux affaires du pays,
qu’ils ont encore à faire accepter, et c’est ici que la partie reste plus
qu’ils ont encore à faire accepter, et c’est ici que la partie reste plus
vivement engagée, plus animée, peut-être dIus obscure et dIus indécise
vivement engagée, plus animée, peut-être dIus obscure et dIus indécise
Ligne 10 : Ligne 10 :
feront de nous, nous cheminons dans l’ombre, et nous demanderions
feront de nous, nous cheminons dans l’ombre, et nous demanderions
volontiers, nous aussi, « un peu de lumière. » La lumière est faite
volontiers, nous aussi, « un peu de lumière. » La lumière est faite
désormais, assure-t-on ; la politique ministérielle a gagné la partie,
désormais, assure-t-on ; la politique ministérielle a gagné la partie,
elle a trouvé la majorité « la plus puissante, la plus homogène » qui
elle a trouvé la majorité « la plus puissante, la plus homogène » qui
ait jamais existé. Voilà qui est au mieux! Qu’en est-il cependant?
ait jamais existé. Voilà qui est au mieux ! Qu’en est-il cependant ?
Comment explique-t-on tant de contradictions qui éclatent aujourd’hui
Comment explique-t-on tant de contradictions qui éclatent aujourd’hui
et dans les discours et dans les actes.
et dans les discours et dans les actes.


M. le président du conseil, nous en convenons, s’est exprimé avec
M. le président du conseil, nous en convenons, s’est exprimé avec
iine certaine énergie, avec une certaine apparence de résolution au
une certaine énergie, avec une certaine apparence de résolution au
Havre; il a eu le ton et l’accent d’un homme décidé à en finir avec
Havre ; il a eu le ton et l’accent d’un homme décidé à en finir avec
toutes les ambiguïtés. 11 a parlé d’un « abîme » qui se serait creusé
toutes les ambiguïtés. Il a parlé d’un « abîme » qui se serait creusé
entre la république modérée, dont il se disait le représentant, et le
entre la république modérée, dont il se disait le représentant, et le
radicalisme révolutionnaire; il a déclaré la guerre aux radicaux en
radicalisme révolutionnaire ; il a déclaré la guerre aux radicaux en
opposant à leur drapeau un drapeau de modération et de sagesse.
opposant à leur drapeau un drapeau de modération et de sagesse.
M. le président du conseil a si bien fait qu’on a pris son discours pour
M. le président du conseil a si bien fait qu’on a pris son discours pour
le manifeste d’une politique. M. le ministre de l’intérieur, à son tour,
le manifeste d’une politique. M. le ministre de l’intérieur, à son tour,
est allé, il n’y a que quelques jours, à Tourcoing, et il s’est piqué
est allé, il n’y a que quelques jours, à Tourcoing, et il s’est piqué
d’émulation, confirmant et accentuant de son mieux le langage du
d’émulation, confirmant et accentuant de son mieux le langage du
Ligne 32 : Ligne 32 :
chevalerie pour ainsi parler, on n’avait pas permis à des minorités
chevalerie pour ainsi parler, on n’avait pas permis à des minorités
impuissantes d’exercer sur la direction générale des affaires comme
impuissantes d’exercer sur la direction générale des affaires comme
une inflexion et de lui imprimer comme une faussure... » Ce n’était
une inflexion et de lui imprimer comme une faussure… » Ce n’était
pas sans doute la peine d’imaginer un mot baroque pour exprimer
pas sans doute la peine d’imaginer un mot baroque pour exprimer
une idée juste. N’importe, avec ou sans faussure, M. Waldeck-Rousseau
une idée juste. N’importe, avec ou sans faussure, M. Waldeck-Rousseau
Ligne 42 : Ligne 42 :
ménagé aux radicaux les traits d’une raillerie froide et acérée.
ménagé aux radicaux les traits d’une raillerie froide et acérée.
Bref, le discours de Tourcoing n’est sûrement pas fait pour combler
Bref, le discours de Tourcoing n’est sûrement pas fait pour combler
« l’abîme » dont avait parlé avant lui le discours du Havre. Jusque-là,
« l’abîme » dont avait parlé avant lui le discours du Havre. Jusque-là,
c’est fort bien, on commencerait presque à voir se dessiner une intention
c’est fort bien, on commencerait presque à voir se dessiner une intention
^de.gouvernement modérateur ; mais, d’un autre côté, voici M. Paul
de gouvernement modérateur ; mais, d’un autre côté, voici M. Paul
72 998

modifications