« Page:Ozanam - Œuvres complètes, 3e éd, tome 7.djvu/371 » : différence entre les versions

aucun résumé des modifications
 
Aucun résumé des modifications
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 18 : Ligne 18 :
offrait aux justes l’espérance d’une transformation
offrait aux justes l’espérance d’une transformation
glorieuse, aux coupables la crainte d’une
glorieuse, aux coupables la crainte d’une
honteuse métamorphose et d’une vie future expiatoire. <ref>L’idée de cette unité vivante, de cet amour qui vivifie le
honteuse métamorphose et d’une vie future expiatoire. <ref name=p369>L’idée de cette unité vivante, de cet amour qui vivifie le
grand tout, se retrouve à chaque instant dans l’antiquité païenne et
grand tout, se retrouve à chaque instant dans l’antiquité païenne et
philosophique. « La pensée, disait Xénophane, est la seule substance réelle, persévérante, immuable. (Diogène Laërce, 9,
philosophique. « La pensée, disait Xénophane, est la seule substance réelle, persévérante, immuable. (Diogène Laërce, 9,
7 255

modifications