Différences entre les versions de « Page:Anonyme - Brun de La Montaigne.djvu/55 »

(→‎Page non corrigée : Page créée avec « <section begin="laisse057"/><poem> « Si ert de moy sa char entroduite et nourrie « Tant qu’il sera en point de dessirrer amie ; « Car je met le mien corps du tout... »)
 
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 19 : Ligne 19 :
 
{{intervalle|1.0em}}— Dame, » dist la maistresse, « or sai ge bien de voir
 
{{intervalle|1.0em}}— Dame, » dist la maistresse, « or sai ge bien de voir
 
{{NumVers|1005}}« Que vous amés l’enfant, bien le puis parcevoir ;
 
{{NumVers|1005}}« Que vous amés l’enfant, bien le puis parcevoir ;
« Mais ausi grant eûr peûst de moi avoir
+
« Mais ausi grant eür peüst de moi avoir
 
« Se je voussise bien, mais ne m’en puet chaloir ;
 
« Se je voussise bien, mais ne m’en puet chaloir ;
« Car, puis qu’entre vous .ij. le voulés pourveoir,
+
« Car, puis qu’entre vous {{rom-min|.ij.|2}} le voulés pourveoir,
 
« Il viv[e]ra en joie et sans son cors doloir,
 
« Il viv[e]ra en joie et sans son cors doloir,
 
{{NumVers|1010}}« Asés ert riches hons, plenté ara d’avoir,
 
{{NumVers|1010}}« Asés ert riches hons, plenté ara d’avoir,
« Mais je ne veil mon don pas mètre en nonchaloir,
+
« Mais je ne veil mon don pas metre en nonchaloir.
 
— Dame, » ce dist la tierce, « or faites vo vouloir,
 
— Dame, » ce dist la tierce, « or faites vo vouloir,
 
« Car je de moy le puis richement asseoir
 
« Car je de moy le puis richement asseoir
 
« Si qu’il ne li chaura de tout vostre pooir.
 
« Si qu’il ne li chaura de tout vostre pooir.
{{NumVers|1015}}— Comment, dame ! » dit elle, « avez vous .j. manoir
+
{{NumVers|1015}}— Comment, dame ! » dit elle, « avez vous {{rom-min|.j.|1}} manoir
 
« La ou vous le ferés estre adès par estouvoir ?
 
« La ou vous le ferés estre adès par estouvoir ?
« Ou despit de vous .ij. et je le ferai hoir
+
« Ou despit de vous {{rom-min|.ij.|2}} et je le ferai hoir
 
« De la plus fausse amour que je pourré savoir.
 
« De la plus fausse amour que je pourré savoir.
 
— Dame, » dit la seconde, « or povés esmouvoir
 
— Dame, » dit la seconde, « or povés esmouvoir
 
{{NumVers|1020}}« Vo cuer, se vous voulez, ou tant a de savoir,
 
{{NumVers|1020}}« Vo cuer, se vous voulez, ou tant a de savoir,
« Mais li cnfes n’en doit ja pour ce pis avoir. »
+
« Mais li enfes n’en doit ja pour ce pis avoir. »
 
</poem><section end="laisse058"/>
 
</poem><section end="laisse058"/>
46 735

modifications