« L’Avare (Goldoni) » : différence entre les versions

4 781 octets ajoutés ,  il y a 6 ans
m
Ernest-Mtl: match
(marqué pour match step=2)
m (Ernest-Mtl: match)
 
 
 
==__MATCH__:[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/408|step=2]]==
 
 
 
 
===<center><span style="color:#006699;text-decoration:underline;">SCÈNE II.</span></center>===
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/410]]==
SCÈNE II.</span></center>===
 
<center>{{sc|Le Même, DON FERNAND.}}</center>
 
Mon fils était un fou, gonflé de morgue et de vanité,
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/412]]==
l’esclave de sa femme, et la dupe des amis qui le
grugeaient.
 
Raison de plus pour aller jouir bien vîte de votre
noblesse et de votre fortune. Vous n’êtes point à votrepoi
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/414]]==
nt à votre
place dans la maison d’un homme aussi pauvre
que moi.
à mes yeux, en comparaison de toutes ses gentillesses.
Oh ! mode ! maudite mode ! puisses-tu être une bonne
fois à tous les diables ! Je veux être un coquin, si,coqu
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/416]]==
in, si,
en supposant qu’elle se remariât, toutes ses extravagances
n’entrent pas pour la moitié, au moins,
 
Je vais vous donner un expédient. On va au Tézin,
 
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/418]]==
on s’embarque, et l’on arrive, à peu de frais, à
l’embouchure du Mincio.
contens, si, de quelque côté que se tournent mes
regards, ils ne voient que des obstacles à mon amour !
 
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/420]]==
Elle ignore mes sentimens pour elle, et elle peut les
dédaigner en les apprenant. J’ai, auprès d’elle,
 
Il en est bien le maître. (''Jasmin sort'') Ce ne
 
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/422]]==
serait point un parti à dédaigner ; c’est un homme de
mérite ; mais son sérieux finit souvent par m’ennuyer.
 
 
<div style="text-align:center">{{personnage|LE COMTE}}.</div>CO
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/424]]==
MTE}}.</div>
 
Je voudrais l’être en effet, pour avoir le bonheur
 
<div style="text-align:center">{{personnage|DONNA EUGÉNIE}}.</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/426]]==
 
En conséquence, cette même franchise ne me doit
 
 
<div style="text-align:center">{{personnage|DONNA EUGÉNIE}}.</div>EUGÉN
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/428]]==
IE}}.</div>
 
Mais si c’est un secret que je sois jalouse de garder,
 
 
<div style="text-align:center">{{personnage|DONNA EUGÉNIE}}.</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/430]]==
}.</div>
 
C’est une raison de plus qui m’offense.
 
 
<div style="text-align:center">{{personnage|LE COMTE}}.</div>COM
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/432]]==
TE}}.</div>
 
Mon respect…
 
 
<div style="text-align:center">{{personnage|LE COMTE}} (''à part''.)</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/434]]==
à part''.)</div>
 
Il faut un prodige pour que j’y tienne.
loin la distribution : accorder plus à l’un, moins
à l’autre, avec une sage économie, de laquelle il
résulte, avec le temps, des effets différens, et toujourse
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/436]]==
t toujours
déterminé sur la disposition du cœur qui a reçu sa
portion. Aussi l’un ne se contente pas de la moitié,
de vos bonnes grâces que j’ose me flatter de posséder.
Un mot cependant d’explication, s’il vous plaît.
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/438]]==
Commençons par distinguer des faveurs dont les dames
n’ont point coutume d’être avares, cet amour qui se
J’admire l’esprit du Chevalier ; mais sa distinction
métaphysique est trop subtile pour moi. Au milieu
d’une foule de choses, ou fausses ou inutiles, il en
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/440]]==
de choses, ou fausses ou inutiles, il en
a dit une bonne cependant, et je me bornerai à y
répondre. Madame est veuve ; et avant de disposer
 
 
<div style="text-align:center">{{personnage|LE CHEVALIER}}.</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/442]]==
}.</div>
 
Eh bien ! voyons ; puisque vous savez si bien tirer
 
<div style="text-align:center">{{personnage|LE CHEVALIER}}.</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/444]]==
 
Je ne suis point venu solliciter le cœur d’Eugénie.
 
 
<div style="text-align:center">{{personnage|LE COMTE}}.</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/446]]==
}}.</div>
 
Et que l’amour ne la sacrifie pas à qui connaît
 
 
<div style="text-align:center">{{personnage|LE COMTE}} (''à part''.)</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/448]]==
part''.)</div>
 
Si jamais elle est mon épouse, tu ne lui baiseras
 
<div style="text-align:center">{{personnage|DONNA EUGÉNIE}}</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/450]]==
 
Monsieur a-t-il quelque chose à me demander ?
 
<div style="text-align:center">{{personnage|LE COMTE}}.</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/452]]==
 
Oui, Monsieur.
 
 
<div style="text-align:center">{{personnage|LE COMTE}}.</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/454]]==
LE COMTE}}.</div>
 
Pourquoi donc ce langage ?
 
<div style="text-align:center">{{personnage|DON AMBROISE}}.</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/456]]==
 
La dot ? Comment ! vous voulez et l’épouse et la
auprès de moi ; je sais ce qu’elle peut prétendre et ce
que l’on a droit d’exiger de moi. Il y a, et il n’y a pas
de dot ; je veux, et je ne veux pas la donner. Mais s’ilMa
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/458]]==
is s’il
y en a, si je suis forcé de la donner, je prendrai
du moins toutes mes suretés pour que la pauvre
 
 
<div style="text-align:center">{{personnage|DON AMBROISE}}.</div>AMBRO
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/460]]==
ISE}}.</div>
 
Oui ; parlons sans détours. Comte, vous n’aurez
 
 
===<center><span style="color:#006699;text-decoration:underline;">SCÈNE IX.</span></center>===
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/462]]==
SCÈNE IX.</span></center>===
 
 
 
<div style="text-align:center">{{personnage|Le Chevalier.}}.</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/464]]==
 
Et à dîner même ?
 
 
<div style="text-align:center">{{personnage|Le Chevalier}}.</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/466]]==
}.</div>
 
Hâtez-vous d’exécuter votre projet. Affranchissez-vous
 
 
<div style="text-align:center">{{personnage|Don Ambroise}}.</div>Ambro
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/468]]==
ise}}.</div>
 
Et ne seriez-vous point venu pour me la demander
 
<div style="text-align:center">{{personnage|Le Chevalier}}.</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/470]]==
Vive le seigneur don Ambroise !
 
 
 
<div style="text-align:center">{{personnage|Le Chevalier}}.</div>Chevalie
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/472]]==
r}}.</div>
 
Si fait, si fait ; c’est un point convenu. Un simple
 
<div style="text-align:center">{{personnage|Don Ambroise}}.</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/474]]==
 
Voulez-vous, avant que je parle à Eugénie, que
 
<div style="text-align:center">{{personnage|Don Ambroise}}.</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/476]]==
 
Mon cher et brave Chevalier, partons. Il ne nous
 
 
<div style="text-align:center">{{personnage|Don Ambroise}}.</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/478]]==
}}.</div>
 
Et moi le vôtre Monsieur.
 
<div style="text-align:center">{{personnage|Don Ambroise}}.</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/480]]==
 
Je commence donc, dès à présent, à vous souhaiter
 
Tout bien considéré, je ne crois vous faire aucune
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/482]]==
injure. Je tiens un certain rang dans mon pays, je
suis fils unique, et mon père est dans l’intention de
 
 
<div style="text-align:center">{{personnage|Don Ambroise}}.</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/484]]==
}.</div>
 
Quel âge avez-vous ?
avares. Vous êtes le plus généreux, vous avez incontestablement
le plus de mérite. Elle sera votre épouse,
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/486]]==
quoiqu’il puisse arriver. Allez, ne perdez point de
temps.
 
 
<div style="text-align:center">{{personnage|Donna Eugénie}}.</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/488]]==
}.</div>
 
C’est le Comte, sans doute, ou le Chevalier. (''Haut''.)
 
<div style="text-align:center">{{personnage|Le Comte}}.</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/490]]==
 
Don Ambroise est un grossier, et je saurai bien
 
 
<div style="text-align:center">{{personnage|Donna Eugénie}}.</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/492]]==
</div>
 
Je suis fâchée que la présence du Comte…
 
<div style="text-align:center">{{personnage|Le Chevalier}}.</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/494]]==
 
Le Comte l’attend également. Nous sommes deux
Que chacun voie à sa manière. Pour moi, je ne
ferai pas à la vertu de mon épouse l’injure de douter
d’elle. Plus je la verrai entourée, plus je m’applaudirai
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/496]]==
 
d’avoir une femme de mérite, et je serai le
premier à rire de ceux qui se flatteraient follement de
 
 
<div style="text-align:center">{{personnage|Le Chevalier}}.</div>pe
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/498]]==
rsonnage|Le Chevalier}}.</div>
 
Parlez à Madame, comme vous le jugerez à propos.
 
 
<div style="text-align:center">{{personnage|Le Chevalier}}.</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/500]]==
Le Chevalier}}.</div>
 
Eh bien ! ces grandes confidences ne sont pas
Prenez votre parti de bonne grace, et consolez-vous ;
ce qui vous sera d’autant plus facile, que la personne
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/502]]==
en question vous estime ; mais ne vous aime pas du
tout.
 
 
===<center><span style="color:#006699;text-decoration:underline;">SCÈNE DERNIÈRE.</span></center>===underl
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/504]]==
ine;">SCÈNE DERNIÈRE.</span></center>===
 
 
 
 
<div style="text-align:center">{{personnage|Don Fernand}} (''au Procureur''.)</div>
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/506]]==
}} (''au Procureur''.)</div>
 
Monsieur, il n’est plus question de l’écrit que nous
embarrasser la succession de don Ambroise dans des
comptes difficiles à débrouiller, qu’il jouisse de tout
pendant sa vie, et, puisqu’il n’a ni enfans ni neveux,
==[[Page:Goldoni - Les chefs d'oeuvres dramatiques, trad du Rivier, Tome II, 1801.djvu/508]]==
neveux,
qu’il institue donna Eugénie sa légataire universelle
après sa mort. (''À don Ambroise''.) Cela vous arrange-t-il ?
 
 
<div style="text-align:center">{{personnage|Le Comte}}.</div>
=== no match ===
Le Comte}}.</div>
 
Madame est libre de prononcer.
1 165 485

modifications