Différences entre versions de « Le Principe de relativité »

aucun résumé de modification
 
{{brn|1}}
5. ''<i>L’expérience de Michelson et la contraction de
Lorentz''.</i> — L’accord entre les faits et la théorie des
ondulations de Fresnel, fondée sur la cinématique
ordinaire, cesse lorsqu’on arrive aux expériences du
deux stations qui leur sont liées, doit varier avec la
direction d’une quantité du second ordre : la variation
relative, quand on passe d’une direction parallèle anau
mouvement dans l’éther à une direction perpendiculaire
doit être égale à
 
{{centré|<math>\scriptstyletextstyle \frac{1}{2}. \frac{v^2}{V^2}</math> ou <math>\textstyle \frac{\beta^2}{2}</math>}}
 
<p style="text-indent:0">en posant</p>
ou
 
{{centré|<math>\scriptstyletextstyle \beta = \frac{beta^2v}{2V}</math>}}
 
<p style="text-indent:0">''v'' représente la vitesse du mouvement d’ensemble
en posant
par rapport à l’éther de l’observateur avec ses appareils,
et ''V'' la vitesse de la lumière par rapport au
milieu.</p>
 
{{centré|<math>\scriptstyle beta = \frac{v}{V}</math>}}
 
où v représente la vitesse du mouvement d’ensemble
par rapport à l’éther de l’observateur avec ses appareils,
et V la vitesse de la lumière par rapport au
milieu.
La célèbre expérience de Michelson consiste
précisément dans la comparaison par les méthodes
des appareils, la théorie prévoit qu’elle doit être
modifiée au second ordre d’une quantité pouvant aller
jusqu’à beta^β{{e|2}} quand on change cette orientation. Et comme
nous avons vu qu’en raison du mouvement annuel de
la Terre la vitesse de celle-ci par rapport au milieu
doit, au moins une fois dans l’année, atteindre ou dépasser
la valeur de 30 {{lié}}km par seconde, on doit, au
moins une fois dans l’année, prévoir, par changement
d’orientation des appareils, un déplacement des franges
d’interférence égal au cent-millionième (10^({{e|-8)}}) du nombre
de longueurs d’onde contenu dans chacun des deux
trajets d’aller et retour. Ce dernier nombre étant de
40.&#x202F;000.&#x202F;000 pour 22 {{lié}}m de trajet aller et retour, on
aurait dû observer un déplacement d’au moins une
demi-frange, alors que ''<i>l’expérience a donné un résultat
constamment négatif''</i> à la précision du centième de
frange.
 
change avec son orientation par rapport à la direction
du mouvement : une dimension quelconque d’un corps
quelconque doit se contracter dans le rapport <math>\textstyle \sqrt({1-\beta^2)}</math>
quand elle passe d’une direction perpendiculaire à la
direction même du mouvement.
 
Le souci de conserver la cinématique usuelle,
ainsi que la notion du temps absolu dont elle dérive,
4 475

modifications