Différences entre les versions de « Page:Schoebel - Le Mythe de la femme et du serpent.djvu/86 »

aucun résumé de modification
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
{{grec}}παθειν χαι διατεθῆναι <ref>Aristoteles, ap. Synesium, ''De Dione'', p. 48, édit. D. Petau. In-fol.,
+
{{lang|grc|παθεῖν καὶ διατεθῆναι}}<ref>Aristoteles, ap. Synesium, ''De Dione'', p. 48, édit. D. Petau. In-fol.,
 
1612, Lutetiæ.</ref>. Ainsi, psychologiquement préparés,
 
1612, Lutetiæ.</ref>. Ainsi, psychologiquement préparés,
 
on leur montrait des faits significatifs, des faits
 
on leur montrait des faits significatifs, des faits
Ligne 12 : Ligne 12 :
 
nous ne pouvons. Qu’importe d’ailleurs ? D’après ce que
 
nous ne pouvons. Qu’importe d’ailleurs ? D’après ce que
 
nous en disent, à mots plus ou moins couverts, l’hymne
 
nous en disent, à mots plus ou moins couverts, l’hymne
homéride à Cérés <ref>Suivant R. Fœrster, l’hymne date d’avant Solon, de la première
+
homéride à Cérés<ref>Suivant R. Fœrster, l’hymne date d’avant Solon, de la première
 
moitié du {{rom-maj|VII|7}}{{e|e}} siècle. (V. ''{{lang|de|Der Raub und die Rückkehr der Persephone}}'',
 
moitié du {{rom-maj|VII|7}}{{e|e}} siècle. (V. ''{{lang|de|Der Raub und die Rückkehr der Persephone}}'',
 
p. 39.)</ref>, Aristote, Apollodore, Diodore,
 
p. 39.)</ref>, Aristote, Apollodore, Diodore,
13 421

modifications