Différences entre les versions de « Page:Schoebel - Le Mythe de la femme et du serpent.djvu/19 »

→‎Page corrigée : avec du grec dedans
(→‎Page non corrigée : Page créée avec « LE MYTHE DE LA FEMME ET DD SERPENT. ÉTUDE SUR LES ORIGINES D’UNE ÉVOLUTION PSYCHOLOGIQUE PRIMORDIALE. {{lang|grc|Ὁ σοφὸς εὐθυῤῥημονησει}}.... »)
 
(→‎Page corrigée : avec du grec dedans)
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
  +
<br>
LE MYTHE
 
   
DE LA FEMME ET DD SERPENT.
+
{{c|{{T|LE MYTHE|140}}<br>{{T|DE LA FEMME ET DU SERPENT.|200}}|lh=3}}
   
  +
{{c|étude sur les origines<br>d’une évolution psychologique primordiale.|sc}}{{—|lh=3}}
ÉTUDE SUR LES ORIGINES
 
   
 
{{Ep|{{lang|grc|Ὁ σοφὸς εὐθυῤῥημονησει}}.|(L’École stoïque.)}}
D’UNE ÉVOLUTION PSYCHOLOGIQUE PRIMORDIALE.
 
  +
  +
  +
 
{{t3|CHAPITRE PREMIER}}
   
{{lang|grc|Ὁ σοφὸς εὐθυῤῥημονησει}}.
 
(L’École stoïque.)
 
   
CHAPITRE PREMIER
 
   
 
Le sage doit parler librement, et la science ne connaît
 
Le sage doit parler librement, et la science ne connaît
que. son objet. Mais l’esprit humain est fait pour chercher
+
que son objet. Mais l’esprit humain est fait pour chercher
 
et chercher toujours ; c’est à la fois son droit et
 
et chercher toujours ; c’est à la fois son droit et
 
son devoir, et aucune autorité, quelle qu’elle soit, ne saurait
 
son devoir, et aucune autorité, quelle qu’elle soit, ne saurait
Ligne 23 : Ligne 24 :
 
assurément des vertus, s’excluent l’une l’autre. Pareille
 
assurément des vertus, s’excluent l’une l’autre. Pareille
 
chose, que je sache, ne s’est pas encore rencontrée.
 
chose, que je sache, ne s’est pas encore rencontrée.
  +
 
Sans doute, il y a beaucoup de vertus qui sont opposées
 
Sans doute, il y a beaucoup de vertus qui sont opposées
 
les unes aux autres, mais elles ne sont pas contradictoires
 
les unes aux autres, mais elles ne sont pas contradictoires