Différences entre versions de « Page:Verhaeren - Les Tendresses premières, 1904.djvu/10 »

m
aucun résumé de modification
 
m
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 3 : Ligne 3 :
 
En cachette, le soir, j’ai embrassé leur bouche
 
En cachette, le soir, j’ai embrassé leur bouche
 
Orde et rouge, sur limage à deux sous.
 
Orde et rouge, sur limage à deux sous.
  +
   
 
J’aurais voulu souffrir l’excès de leur torture,
 
J’aurais voulu souffrir l’excès de leur torture,
Ligne 8 : Ligne 9 :
 
Les clairs, les exaltés, les dompteurs d’aventure,
 
Les clairs, les exaltés, les dompteurs d’aventure,
 
Les arracheurs de foudre aux mains de Philippe Deux.
 
Les arracheurs de foudre aux mains de Philippe Deux.
  +
   
 
Ou bien encor, c’étaient les communes splendides,
 
Ou bien encor, c’étaient les communes splendides,
Ligne 15 : Ligne 17 :
 
Mordant les rois comme des chiens ardents,
 
Mordant les rois comme des chiens ardents,
 
Et leur laissant aux mains la trace de leurs dents.
 
Et leur laissant aux mains la trace de leurs dents.
  +
   
 
C’étaient de grands remous de vie armée
 
C’étaient de grands remous de vie armée
164 280

modifications