Différences entre les versions de « Page:Michelet - OC, Histoire de France, t. 1.djvu/523 »

(création rapide)
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
  +
<noinclude>{{Droite|Pages}}</noinclude>
TABLE DES MATIÈRES 465
 
   
  +
{{interligne|1em}}
Pages
 
 
{{table|indentation=-3.5|largeurp=35|titre=52. Soulèvement des deux partis, kymrique et gallique (Carnutes, Arvernes, etc.).|page={{pli|56|58}}}}
 
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=César accourt de l’Italie, prend Genabum et Noviodunum.|page={{pli|56|58|''ibid''.}}}}|2.5}}
  +
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Soulèvement des Édues.|page={{pli|57|58}}}}|2.5}}
  +
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=César assiège dans Alésia le Vercingétorix.|page={{pli|58|58}}}}|2.5}}
  +
{{interligne|1em}}
 
{{table|indentation=-3.5|largeurp=35|titre=51. Il la prend et réduit rapidement la Gaule.|page={{pli|59|58}}}}
   
  +
{{interligne|3em}}
52. Soulèvement des deux partis, kymrique et gallique (Carnutes,
 
Arvernes, etc.) 56
 
   
  +
{{table|indentation=-3.5|largeurp=35|titre=[[Histoire de France (Jules Michelet)/Moyen Âge/Livre XXX/Chapitre YYY|{{sc|Chapitre III}}]]. ''La Gaule sous l’Empire. — Décadence de l’Empire. — Gaule chrétienne''.|page={{pli|61|58}}}}
César accourt de l’Italie, prend Genabum et Noviodunum ibid.
 
Soulèvement des Édues 57
 
   
  +
{{interligne|2em}}
César assiège dans Alésia le Vercingétorix 58
 
. Il la prend et réduit rapidement la Gaule 59
 
Chapitre III. La Gaule sous l’Empire. — Décadence de l’Empire.
 
   
  +
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=César, génie cosmopolite, favorable aux vaincus, fait entrer les Gaulois dans la cité.|page={{pli|61|58|''ibid''.}}}}|2.5}}
— Gaule chrétienne 61
 
  +
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Antoine, imitateur de César. Réaction d’Octave ; il repousse les Gaulois de la cité, et impose à la Gaule la forme romaine .|page={{pli|62|58}}}}|2.5}}
 
 
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Association du paganisme romain à la religion gallique.|page={{pli|63|58}}}}|2.5}}
César, génie cosmopolite, favorable aux vaincus, fait entrer les
 
 
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Persécution du druidisme. La Gaule soulevée par les Trévires et les Édues.|page={{pli|63|58|''ibid''.}}}}|2.5}}
Gaulois dans la cité ibid.
 
 
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Caligula, Claude, Néron, descendants d’Antoine, favorables aux vaincus.|page={{pli|67|58}}}}|2.5}}
 
 
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Caligula, né à Trêves, institue les jeux du Rhône à Lyon .|page={{pli|67|58|''ibid''.}}}}|2.5}}
Antoine, imitateur de César. Réaction d’Octave ; il repousse les
 
 
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Claude, né à Lyon ; il rouvre la cité aux Gaulois.|page={{pli|68|58}}}}|2.5}}
Gaulois de la cité, et impose à la Gaule la forme romaine ... 62
 
 
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Persécution des druides. Réduction de la Bretagne.|page={{pli|70|58}}}}|2.5}}
Association du paganisme romain à la religion gallique 63
 
  +
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Néron. La Gaule prend parti pour Galba et pour Vitellius .|page={{pli|71|58}}}}|2.5}}
Persécution du druidisme. La Gaule soulevée par les Trévires et
 
 
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Révoltes de Civilis et de Sabinus contre Vespasien.|page={{pli|72|58}}}}|2.5}}
les Édues ibid.
 
 
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Relations de Rome et de la Gaule. Action réciproque.|page={{pli|74|58}}}}|2.5}}
 
 
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Influence de la Gaule sur les destinées de l’Empire. Empereurs gaulois.|page={{pli|76|58}}}}|2.5}}
Caligula, Claude, Néron, descendants d’Antoine, favorables aux
 
 
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Essai d’un empire gallo-romain. Posthumius, etc.|page={{pli|77|58}}}}|2.5}}
vaincus 67
 
  +
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Décadence de l’Empire. La faute n’en est point aux Empereurs ni à l’administration.|page={{pli|78|58}}}}|2.5}}
 
  +
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Substitution des esclaves aux petits cultivateurs. Extinction graduelle et nécessaire de la population esclave.|page={{pli|81|58}}}}|2.5}}
Caligula, né à Trêves, institue les jeux du Rhône à Lyon .... ibid.
 
  +
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Point d’industrie. La société absorbe et ne produit point. Misère universelle, fiscalité intolérable.|page={{pli|83|58}}}}|2.5}}
Claude, né à Lyon ; il rouvre la cité aux Gaulois 68
 
  +
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Révolte des ''Bagaudes''.|page={{pli|85|58}}}}|2.5}}
Persécution des druides. Réduction de la Bretagne 70
 
  +
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Constantin. Espoir de l’Empire.|page={{pli|86|58}}}}|2.5}}
Néron. La Gaule prend parti pour Galba et pour Yitellius .... 71
 
  +
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Dépopulation croissante. Misère des Curiales.|page={{pli|88|58}}}}|2.5}}
Révoltes de Civilis et de Sabinus contre Vespasien 72
 
  +
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Condamnation de la société antique.|page={{pli|91|58}}}}|2.5}}
Relations de Rome et de la Gaule. Action réciproque 74
 
 
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Toutefois Rome laisse en Gaule l’ordre civil, la ''Cité''.|page={{pli|91|58|''ibid''.}}}}|2.5}}
Influence de la Gaule sur les destinées de l’Empire. Empereurs
 
  +
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Gaule chrétienne.|page={{pli|92|58}}}}|2.5}}
gaulois 76
 
 
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Le christianisme y a mis l’ordre ecclésiastique.|page={{pli|92|58}}}}|2.5}}
 
  +
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Les moines de Saint-Benoît commencent le travail libre.|page={{pli|92|58|''ibid''.}}}}|2.5}}
Essai d’un empire gallo-romain. Posthumius, etc 77
 
 
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=La nationalité gauloise se réveille dans le christianisme.|page={{pli|94|58}}}}|2.5}}
Décadence de l’Empire. La faute n’en est point aux Empereurs
 
  +
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Un Grec fonde la mystique Église de Lyon.|page={{pli|95|58}}}}|2.5}}
ni à l’administration 78
 
  +
{{gauche|{{table|largeurp=35|indentation=-1|titre=Saint Irénée, saint Hilaire, saint Ambroise, saint Martin.|page={{pli|95|58|''ibid''.}}}}|2.5}}
 
Substitution des esclaves aux petits cultivateurs. Extinction
 
graduelle et nécessaire de la population esclave 81
 
Point d’industrie. La société absorbe et ne produit point. Misère
 
universelle, fiscalité intolérable 83
 
Révolte des Bagaudes 85
 
 
Constantin. Espoir de l’Empire 86
 
Dépopulation croissante. Misère des Curiales 88
 
Condamnation de la société antique 91
 
Toutefois Rome laisse en Gaule l’ordre civil, la Cité ibid.
 
Gaule chrétienne 92
 
 
Le christianisme y a mis l’ordre ecclésiastique 92
 
Les moines de Saint-Benoît commencent le travail libre ..... ibid.
 
La nationalité gauloise se réveille dans le christianisme 94
 
Un Grec fonde la mystique Église de Lyon 95
 
Saint Irénée, saint Hilaire, saint Ambroisc, saint Martin ibid.
 
t. i. 30
 
26 973

modifications