Différences entre versions de « Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Choses vues, tome I.djvu/115 »

m
aucun résumé de modification
 
m
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
  +
<nowiki />
{{c|XIX}}
 
   
  +
 
{{t4|XIX}}
   
 
{{d|{{taille|4 octobre 1849.|90}}|5}}
 
{{d|{{taille|4 octobre 1849.|90}}|5}}
Ligne 10 : Ligne 12 :
   
   
{{c|XX}}
+
{{t4|XX}}
 
   
 
{{d|{{taille|19 mars 1850.|90}}|5}}
 
{{d|{{taille|19 mars 1850.|90}}|5}}
Ligne 17 : Ligne 18 :
 
On juge le concours de prose.
 
On juge le concours de prose.
   
Voici comment :
+
Voici comment :
   
 
M. de Barante lit une brochure, M. Mérimée écrit, MM. Salvandy et
 
M. de Barante lit une brochure, M. Mérimée écrit, MM. Salvandy et
Vitet causent à voix haute, MM. Guizot et Pasquier causent à voix basse,
+
Vitet causent à voix haute, MM. Guizot et Pasquier causent à voix basse,
 
M. de Ségur tient un journal, MM. Mignet, Lebrun et Sainte-Aulaire rient
 
M. de Ségur tient un journal, MM. Mignet, Lebrun et Sainte-Aulaire rient
 
de je ne sais quels lazzis de M. Viennet, M. Scribe fait des dessins à la plume
 
de je ne sais quels lazzis de M. Viennet, M. Scribe fait des dessins à la plume
sur un couteau de bois, M. Flourens arrive et ôte son paletot, MM. Patin,
+
sur un couteau de bois, M. Flourens arrive et ôte son paletot, MM. Patin,
 
de Vigny, Pongerville et Empis regardent le plafond ou le tapis, M. Sainte-Beuve s’exclame de temps en temps, M. Villemain lit le manuscrit, en se
 
de Vigny, Pongerville et Empis regardent le plafond ou le tapis, M. Sainte-Beuve s’exclame de temps en temps, M. Villemain lit le manuscrit, en se
 
plaignant du soleil qui entre par la fenêtre d’en face, M. de Noailles est
 
plaignant du soleil qui entre par la fenêtre d’en face, M. de Noailles est
Ligne 35 : Ligne 36 :
   
   
{{c|XXI}}
+
{{t4|XXI}}
 
   
 
{{d|{{taille|26 mars.|90}}|5}}
 
{{d|{{taille|26 mars.|90}}|5}}
   
 
J’étais arrivé de bonne heure, à midi. Je me chauffais, car il fait très
 
J’étais arrivé de bonne heure, à midi. Je me chauffais, car il fait très
froid, la terre est couverte de neige, ce qui déplaît aux abricotiers. M. Guizot,
+
froid, la terre est couverte de neige, ce qui déplaît aux abricotiers. M. Guizot,
 
adossé à la cheminée, me disait : — Comme membre de la commission du
 
adossé à la cheminée, me disait : — Comme membre de la commission du
 
prix dramatique j’ai lu dans ma seule journée d’hier six pièces de théâtre
 
prix dramatique j’ai lu dans ma seule journée d’hier six pièces de théâtre
Ligne 47 : Ligne 47 :
 
vu jouer une seule pendant dix-huit ans. — En ce moment M. Thiers
 
vu jouer une seule pendant dix-huit ans. — En ce moment M. Thiers
 
s’est approché et le bonjour s’est échangé entre les deux hommes. Le
 
s’est approché et le bonjour s’est échangé entre les deux hommes. Le
voici :
+
voici :
   
 
{{sc|M. Thiers}}. — Bonjour, Guizot.
 
{{sc|M. Thiers}}. — Bonjour, Guizot.
360 199

modifications