Différences entre versions de « Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/87 »

 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page corrigée
+
Page validée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
  +
les plus récentes qu’on est en train de faire dans le pays sur lequel cette religion régna jadis sans conteste. Elles nous livrent l’histoire du pays, consignée en caractères cunéiformes, remontant jusqu’à 7000 ans au moins avant le Christ et, probablement, selon l’auteur de ces découvertes, jusqu’à l’an 8000. Cette écriture cunéiforme est maintenant en cours de traduction et lorsque les inscriptions traduites seront publiées, il est possible que l’évidence se fasse et qu’une donnée, acceptée par la science européenne elle-même, vienne utilement confirmer l’ancienneté de la religion de Zoroastre.
les plus récentes qu’on est en train de faire
 
dans le pays sur lequel cette religion régna
 
jadis sans conteste. Elles nous livrent l’histoire du pays, consignée en caractères cunéiformes, remontant jusqu’à 7000 ans au moins
 
avant le Christ et, probablement, selon l’auteur de ces découvertes, jusqu’à l’an 8000.
 
Cette écriture cunéiforme est maintenant en
 
cours de traduction et lorsque les inscriptions traduites seront publiées, il est possible que l’évidence se fasse et qu’une donnée, acceptée par la science européenne elle-même, vienne utilement confirmer l’ancienneté
 
de la religion de Zoroastre.
 
   
  +
L’occultisme, en tous cas, rejette les débuts de la prédication du prophète, bien loin, au-delà de toutes ces dates. Les occultistes ont deux sortes de documents sur lesquels ils s’appuient. Tout d’abord la Grande Confrérie a conservé les anciens textes, les textes eux-mêmes, soustraits dès l’époque où ils furent rédigés ; ces textes sont gardés dans des temples souterrains, dans des bibliothèques souterraines, où aucun ennemi ne peut les découvrir et où ils ne peuvent subir aucun dommage. Là, se trouve recueilli sous la forme écrite, millénaire après millénaire, le
L’occultisme, en tous cas, rejette les débuts
 
de la prédication du prophète, bien loin, au-delà de toutes ces dates. Les occultistes ont
 
deux sortes de documents sur lesquels ils
 
s’appuient. Tout d’abord la Grande Confrérie
 
a conservé les anciens textes, les textes eux-mêmes, soustraits dès l’époque où ils furent
 
rédigés ; ces textes sont gardés dans des
 
temples souterrains, dans des bibliothèques
 
souterraines, où aucun ennemi ne peut les
 
découvrir et où ils ne peuvent subir aucun
 
dommage. Là, se trouve recueilli sous la
 
forme écrite, millénaire après millénaire, le
 
164 280

modifications