Ouvrir le menu principal

Modifications

m
→‎top : clean up, remplacement: tontes → toutes avec AWB
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Contre l’envahissement allemand, c’est la guerre de langues, et son application directe, la guerre d’écoles. Il n’est pas aisé à des Français de se rendre un compte exact de ces luttes de races qui sont le fond de la politique de toute l’Europe centrale et orientale. Le sentiment de la patrie est chez nous indépendant de la race, et il n’est nulle part plus vif que dans ceux de nos départemens qui ne parlent pas français. Il en est tout autrement entre Allemands et Slaves. La langue, la race, la patrie ne font qu’un. Tout Slave qui cesse de parler slave pour s’exprimer en allemand pense en allemand, a le cœur allemand et est perdu pour les Slaves. Le jour où la Bohême parlerait allemand, il n’y aurait plus de Bohême, mais une province allemande.
 
La situation géographique des Tchèques, au milieu des Allemands qui les entourent, est heureusement favorable. Ils occupent le centre du pays. Les Allemands, qui ont débordé de tontestoutes parts la frontière de Bohême, se répandent en bande allongée le long de cette frontière, et ne forment une masse compacte qu’au Nord, surtout au Nord-Ouest, dans la région connue par les bains
318 792

modifications