Différences entre les versions de « Page:Baucher - Méthode d'équitation basée sur de nouveaux principes, Dumaine, 1874.djvu/91 »

État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
En-tête (noinclude) :En-tête (noinclude) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
  +
{{Nr||— 69 —}}
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
  +
pour que la main gauche, par une tension égale des deux rênes de bride, exerçât une pression du mors qui détruise la résistance et ramène la tête dans la position verticale. Cette attitude rendra le cheval plus soumis aux effets des rênes du filet.
pour que la main gauche, par une tension égale des
 
deux rênes de bride, exerçât une pression du mors
 
qui détruise la résistance et ramène la tête dans la
 
position verticale. Cette attitude rendra le cheval
 
plus soumis aux effets des rênes du filet.
 
   
Cette première flexion s'exercera, d'abord en
+
Cette première flexion s’exercera, d’abord en place, puis au pas.
place, puis au pas.
 
   
Ce travail, fait convenablement à pied, deviendra
+
Ce travail, fait convenablement à pied, deviendra facile à cheval.
facile à cheval.
 
   
  +
Tout exercice obtenu primitivement avec les rênes de filet, sera pratiqué ensuite avec les rênes de bride, pour amener la tête du cheval à droite, à gauche, ou dans la position verticale, et obtenir la mise en main. L’exécution des flexions latérales avec les rênes de bride prouvera un progrès, puisqu’elle s’obtiendra à l’aide de moyens moins directs.
Tout exercice obtenu primitivement avec les
 
rênes de filet, sera pratiqué ensuite avec les rênes
 
de bride, pour amener la tête du cheval à droite, à
 
gauche, ou dans la position verticale, et obtenir la
 
mise en main. L'exécution des flexions latérales
 
avec les rênes de bride prouvera un progrès, puisqu'elle
 
s'obtiendra à l'aide de moyens moins di-
 
rects.
 
   
  +
Il est inutile de faire observer qu’avant de passer d’une flexion latérale à une autre, il faut saisir l’instant où la tête se trouve dans le prolongement de la ligne des épaules et de la croupe, afin de mettre le cheval en main, par une tension égale des deux rênes de la bride. Cette observation s’applique également à toutes les flexions exécutées aux différentes allures.
Il est inutile de faire observer qu'avant de passer
 
d'une flexion latérale à une autre, il faut saisir l'instant
 
où la tête se trouve dans le prolongement de la
 
ligne des épaules et de la croupe, afin de mettre le
 
cheval en main, par une tension égale des deux
 
rênes de la bride. Cette observation s'applique également
 
à toutes les flexions exécutées aux différentes
 
allures.
 
   
Le travail d'arrière-main, ou commencement des
+
Le travail d’arrière-main, ou commencement des pirouettes renversées, se pratiquera par la tension plus grande de la rêne opposée au côté où marchera
pirouettes renversées, se pratiquera par la tension
 
plus grande de la rêne opposée au côté où marchera
 
1 205

modifications