« Page:Perrault - Histoires ou contes du temps passé, avec des moralitez, 1697.djvu/179 » : différence entre les versions

(Wuyouyuan: split)
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
pieds comme une grande cuisine pleine de cuisiniers, de marmitons & de toutes sortes d’officiers necessaires pour faire un festin magnifique. Il en sortit une bande de vingt ou trente rotisseurs, qui allerent se camper dans une allée du bois, autour d’une table fort longue, & qui tous, la lardoire à la main & la queuë de renard sur l’oreille se mirent à travailler en cadence, au son d’une chanson harmonieuse. La Princesse, estonnée
sous ses pieds comme une grande Cuisine pleine de Cuisiniers, de Marmitons & de toutes sortes d’Officiers necessaires pour faire un festin magnifique. Il en sortit une bande de vingt ou trente Rotisseurs, qui allerent se camper dans une allée du bois autour d’une table fort longue, & qui tous, la lardoire à la main & la queuë de Renard sur l’oreille, se mirent à travailler en cadence au son d’une Chanson harmonieuse. La Princesse {{tiret|eston|née|}}
172 993

modifications