« Page:Perrault - Histoires ou contes du temps passé, avec des moralitez, 1697.djvu/147 » : différence entre les versions

(Wuyouyuan: split)
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
{{tiret2|oran|ges}} & des citrons. Cendrillon ne se sentoit pas de joye : elle leur demanda le nom de cette princesse ; mais elles luy répondirent qu’on ne la connoissoit pas, que le fils du Roi en estoit fort en peine, et qu’il donneroit toutes choses au monde pour sçavoir qui elle estoit. Cendrillon sourit & leur dit, elle estoit donc bien belle ? Mon Dieu ! que vous estes heureuses ! ne pourrois-je point la voir ? Helas ! Mademoiselle Javote, prestez-moi
des citrons. »

Cendrillon ne se sentoit pas de joye : elle leur demanda le nom de cette princesse ; mais elles luy répondirent qu’on ne la connoissoit pas, que le fils du roi en estoit fort en peine, et qu’il donneroit toutes choses au monde pour sçavoir qui elle estoit. Cendrillon sourit et leur dit :

« Elle estoit donc bien belle ? Mon Dieu ! que vous estes heureuses ! ne pourrois-je point la voir ? Helas ! mademoiselle Javotte, prestez-moi vostre
173 111

modifications