« Les Anciens Canadiens/1 » : différence entre les versions

aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
j’en ai alors une bonne provision; je ne m’en étais pourtant jamais douté.<br>
Tout fier de cette découverte, et en me disant à moi-même que j’avais plus d’esprit que les onze imbéciles dont m’avait parlé mon ami, je vole chez mon libraire, j’achète une rame de papier foolscap (C’est-à-dire, peut-être, papier-bonnet ou tête de fou, comme il plaira au traducteur), et je me mets à l’oeuvre.<br>
 
{|
|[[Les anciens canadiens:Préface|<<<]]
|[[Les anciens canadiens|Sommaire]]
|[[Les anciens canadiens:Archibald Cameron of Locheill – Jules d’Haberville|>>>]]
|}
 
J’écris pour m’amuser, au risque de bien ennuyer le lecteur qui aura la patience de lire ce volume; mais comme je suis d’une nature compatissante, j’ai un excellent conseil à donner à ce cher lecteur: c’est de jeter promptement le malencontreux livre, sans se donner la peine de le critiquer:<br>
ce serait lui accorder trop d’importance, et, en outre, ce serait un labeur inutile pour le critiquer de bonne foi car, à l’encontre de ce vieil archevêque de Grenade dont parle Gil Blas, si chatouilleux à l’endroit des homélies, je suis, moi, de bonne composition et, au lieu de dire à ce cher critique: « Je vous souhaite toutes sortes de prospérités avec plus de goût », j’admettrai franchement qu’il y a mille défauts dans ce livre, et que je les connais.<br>
 
 
{|
|[[Les anciens canadiens:Préface|<<<]]
|[[Les anciens canadiens|Sommaire]]
|[[Les anciens canadiens:Archibald Cameron of Locheill – Jules d’Haberville|>>>]]
|}
 
Notes
0

modification