Différences entre versions de « Le Rouge et le Noir/Chapitre LXIV »

aucun résumé de modification
m (Bot : Remplacement de texte automatisé (-(class=prose|class="prose"|class=text) +class="text"))
Pressé par la lettre de sa fille, M. de La Mole vit la nécessité de se décider: Enfin, voici la grande question: l'audace de Julien est-elle allée jusqu'à entreprendre de faire la cour à ma fille, parce qu'il sait que je l'aime avant tout, et que j'ai cent mille écus de rente?
 
Mathilde proteste du contraire... Non, monmons Julien, voilà un point sur lequel je ne veux pas me laisser faire illusion.
 
Y a-t-il eu amour véritable, imprévu? ou bien désir vulgaire de s'élever à une belle position? Mathilde est clairvoyante, elle a senti d'abord que ce soupçon peut le perdre auprès de moi, de là cet aveu: c'est elle qui s'est avisée de l'aimer la première...
Utilisateur anonyme