« Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/164 » : différence entre les versions

m (VIGNERON: split)
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
En-tête (noinclude) :En-tête (noinclude) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
{{nr||BOT|127}}
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
<nowiki/>
lieu,—de Rungouët, de Kerbileret de Saint-Ternaa, par. de Nostang. Réf. et montres de 1440 à 1536, dite par. év. de Vannes.


{{AN|
D'azur au chevron d'or, accomp. de trois coquilles d'argent (Arm. de l'Ars.). Moderne Lopriac.
{{sc|Boterff (du)}}, s{{e|r}} dudit lieu, — de Rungouët, de {{corr|Kerbileret|Kerbiler et}} de Saint-Ternan, par. de Nostang.
}}
{{A|
Réf. et montres de 1440 à 1536, dite par. év. de Vannes.


D’azur au chevron d’or, accomp. de trois coquilles d’argent (Arm. de l’Ars.).
Botglazec (du), sr dudit lieu, — de Kerjégu.


{{bloc smaller|Moderne ''Lopriac''.}}
Réf. 1448, par. de Scrigoac, év. de Cornouaille.
|2|1}}


D'argent à trois branches d'épine de sinople. Devise : Pungit spinu. tenacem.


{{AN|
Botglazec (du) sr dudit lieu, — de Rosserf, — de Kermadio, par. de Botsorhel, — d?
{{sc|Botglazec (du)}}, s{{e|r}} dudit lieu, — de Kerjégu.
Kerangouëz, par. de Plouigneau.
}}
Réf. et montres de i 427 à 1543, dites par. év. deTréguier.
{{A|
Réf. 1448, par. de Scrignac, év. de Cornouaille.


D'argent à un arbre de sinople, sommé d'une merlette de sable, comme Gagende.
D’argent à trois branches d’épine de sinople. Devise : ''{{lang|la|Pungit spina, tenacem}}''.
|2|1}}


Fondu dans~Co£ime/i.
Bothelière (dela), voyezHamel(du).


{{AN|
Bqthelière (de La), sr dudit lieu et de la Chapelière, par. de Moisdon.
{{sc|Botglazec (du)}} s{{e|r}} dudit lieu, — de Rosserf, — de Kermadio, par. de Botsorhel, — de Kerangouëz, par. de Plouigneau.
Réf. de 1427 à 1478, dite par., év. de Nantes.
}}
{{A|
Réf. et montres de 1427 à 1543, dites par. év. de Tréguier.


D’argent à un arbre de sinople, sommé d’une merlette de sable, ''comme Gagende''.
Botherel, (ramage des comtos de Rennes), vicomte d'Appigaé en 153 5, par. du Rheu.
Réf. de 1427 à 1513, dite par., év. de Rennes.


{{bloc smaller|Fondu dans ''Coëtmen''.}}
D'argent à dix ancolics d'azur, soutenues de gueules, les tiges en ha ut 3. 2. 3. '2 ; aliàs : un lion accomp. de trois ancolies (Sceau 1381).
|2|1}}


Geoffroy et Alain fils Aymeric, témoins dans une donation au prieuré de Combourgen 1080; Regnault, sénéchal de Rennes, témoin de la charte de Conan IV en faveur des hospitaliers de Saint-Jean en 1160 ; Pierre, ratifie le traité de Guérande en 1381.


{{AN|
Fondu au XVIIe siècle dans le Sénéchal de Carcado.
{{sc|Bothelière (de la)}}, ''voyez'' {{sc|Hamel (du)}}.
}}


Botherel (de) (ramage de Quintîu), sr dudit lieu, par. de Saint-Donan, — de la VilleGeffroy et dela Ville-Fréhour, par. de Plélo, — du Perran, —de Beauvoir et de la ' Fontaine-Saint-Père, par. de Plourhan, — de la Chesnaye, — du Rustang, par. de Ploumagoar, — du Vertin, par. de Saint-Jean-Brévelay, — de la Porte-Carric, par. de Rédené, — de Keriaval, —. de Kerbrat, — de Lanrivan, — de Kerizouët, par. de Guidel, — de Saint-Dènac, par. de Saint-Molff, — de Pontsal, par. de Plougoumelen, — de Coëtsal, par. de Plumergat, — du Hac,' par. du Quiou, — de Boishue, par. de Lanhélin, — de Cicé, par. de Brutz.


{{AN|
Ane. ext. chev., réf. 1669, dixgén., réf. et montres de 1423 à 1543, par. de Plélo, Plourhan, Plouagat-Chatelaudren, et Brutz év. de Saint-Brieuc, Tréguier et Rennes.
{{sc|Bothelière (de la)}}, s{{e|r}} dudit lieu et de la Chapelière, par. de Moisdon.
}}
{{A|
Réf. de 1427 à 1478, dite par., év. de Nantes.
|2|1}}


De gueules à la croix de Toulouse d'or, vidée, cléchée et pommetée de même; aliàs : au franc canton d'argent, chargé d'un lion de gueules, pour la branche de Beauvoir.


{{AN|
Yvon, frère juveignear de
{{sc|Botherel}}, (ramage des comtes de Rennes), vicomte d’Appigné en 1585, par. du Rheu.
}}
{{A|
Réf. de 1427 à 1513, dite par., év. de Rennes.

D’argent à dix ancolies d’azur, soutenues de gueules, les tiges en {{corr|ha ut|haut}} 3. 2. 3. 2 ; ''aliàs'' : un lion accomp. de trois ancolies (Sceau 1381).

{{bloc smaller|''Geoffroy'' et ''Alain'' fils ''Aymeric'', témoins dans une donation au prieuré de Combourg en 1080 ; ''Regnault'', sénéchal de Rennes, témoin de la charte de Conan IV en faveur des hospitaliers de Saint-Jean en 1160 ; ''Pierre'', ratifie le traité de Guérande en 1381.

Fondu au XVII{{e}} siècle dans le ''Sénéchal de Carcado''.}}
|2|1}}


{{AN|
{{sc|Botherel (de)}} (ramage de Quintin), s{{e|r}} dudit lieu, par. de Saint-Donan, — de la Ville-Geffroy et de la Ville-Fréhour, par. de Plélo, — du Perran, — de Beauvoir et de la Fontaine-Saint-Père, par. de Plourhan, — de la Chesnaye, — du Rustang, par. de Ploumagoar, — du Vertin, par. de Saint-Jean-Brévelay, — de la Porte-Carric, par. de Rédené, — de Keriaval, — de Kerbrat, — de Lanrivan, — de Kerizouët, par. de Guidel, — de Saint-Dénac, par. de Saint-Molff, — de Pontsal, par. de Plougoumelen, — de Coëtsal, par. de Plumergat, — du Hac, par. du Quiou, — de Boishue, par. de Lanhélin, — de Cicé, par. de Brutz.
}}
{{A|
Anc. ext. chev., réf. 1669, dix gén., réf. et montres de 1423 à 1543, par. de Plélo, Plourhan, Plouagat-Chatelaudren, et Brutz év. de Saint-Brieuc, Tréguier et Rennes.

De gueules à la croix de Toulouse d’or, vidée, cléchée et pommetée de même ; ''aliàs'' : au franc canton d’argent, chargé d’un lion de gueules, ''pour la branche de Beauvoir''.
|2|1}}
856

modifications