« Hercule Mourant » : différence entre les versions

130 octets ajoutés ,  il y a 7 ans
aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
 
{{personnage|DÉJANIRE.|c}}
 
 
{{didascalie|à Hilus}}
 
{{acteurs|Hilus, Déjanire, Dircé, Peuple de Thessaliens}}
 
{{didascalie|qui vient féliciter Déjanire sur le retour d'Hercule}}
 
{{didascalie|qui vient féliciter Déjanire sur le retour d'Hercule}}
 
{{personnage|LE CHŒUR.|c}}
 
Et la paix vole sur ses pas.
 
 
{{didascalie|On danse.}}
 
Ton règne est le printemps du monde.
 
 
{{didascalie|On danse.}}
 
Allons à son retour intéresser les Dieux.
 
 
{{didascalie|Tandis que Déjanire et le Peuple se retirent, Junon paraît dans les airs poursuivie par la Jalousie.}}
 
Venez percer son cœur des plus sensibles coups. [85]
 
 
{{didascalie|ensemble}}
 
{{personnage|IOLE.|c}}
 
 
{{didascalie|seule}}
 
Fuyons, s'il se peut, le danger.
 
 
{{didascalie|ensemble}}
 
La pitié dans vos yeux a pour moi trop de charmes.
 
 
{{didascalie|Iole sort.}}
 
{{personnage|DÉJANIRE.|c}}
 
 
{{didascalie|vivement}}
 
{{scène|IV}}
{{acteurs|Déjanire, Dircé}}
 
 
 
 
Que de ces fers on les dégage.
 
 
{{didascalie|On danse.}}
 
Partout où l'on aime, etc. [195]
 
 
{{didascalie|On danse. Iole s'avance pour rendre hommage à Déjanire.}}
 
{{personnage|DÉJANIRE.|c}}
 
 
{{didascalie|à Iole}}
 
 
{{personnage|IOLE.|c}}
 
 
{{didascalie|à part}}
 
Et pour elle et pour moi quel horrible avenir !
 
 
{{didascalie|à Déjanire}}
 
{{personnage|DIRCÉ.|c}}
 
 
{{didascalie|vivement}}
 
 
{{personnage|HERCULE.|c}}
 
 
{{didascalie|seul}}
 
 
{{personnage|PHILOCTÈTE.|c}}
 
 
{{didascalie|vivement}}
 
{{scène|III}}
{{acteurs|Hercule, Philoctète, Guerriers, Thessaliens, Thessaliennes, Compagnons d'Hercule}}
 
 
{{didascalie|portant des trophées, composés de dépouilles des tyrans et des monstres qu'il a dompté.}}
 
 
{{personnage|HERCULE.|c}}
 
 
{{didascalie|se tournant vers le Temple de Jupiter}}
 
 
{{personnage|HERCULE.|c}}
 
 
{{didascalie|vivement et avec reconnaissance}}
 
Chantez, chantez le dieu terrible
 
 
Qui donne la force à mon bras.
Chantez, chantez le dieu terrible [305]
 
Qui donne la force à mon / son bras.
 
 
Chantons le dieu terrible
 
Qui donne la force à son / mon bras.
 
 
{{didascalie|Les jeux commencent par le combat de la lutte : le prix est la peau d'un tigre. Le vainqueur, après l'avoir reçue des mains d'Hercule, exprime son triomphe en dansant. Le prix du chant est une Lyre. On présente en dansant des couronnes aux vainqueurs.}}
 
Volez, amours, etc.
 
 
{{didascalie|Les peuples et le compagnons d'Alcide se retirent sur une fanfare.}}
 
 
 
{{scène|IV}}
{{acteurs|Hercule, Hilus, Lychas}}
 
 
 
 
{{personnage|HILUS.|c}}
 
 
{{didascalie|présentant la robe envoyée par Déjanire}}
 
 
{{personnage|PHILOCTÈTE.|c}}
 
 
{{didascalie|bas}}
 
 
{{personnage|HERCULE.|c}}
 
 
{{didascalie|bas}}
 
Je le craindrai ce cœur trop long-temps combattu.
 
 
Haut, à Hilus.
{{didascalie|haut, à Hilus}}
 
Vous ne me parlez point de la jeune captive ?
 
{{personnage|HILUS.|c}}
 
 
{{didascalie|aux pieds d'Alcide}}
 
 
{{personnage|PHILOCTÈTE.|c}}
 
 
{{didascalie|vivement}}
 
 
{{acte|IV}}
 
 
 
 
{{didascalie|Le théâtre représente le vestibule du temple de Jupiter, à Trachine.}}
 
 
 
{{acteurs|Déjanire, Dircé, la Jalousie}}
 
 
{{personnage|DÉJANIRE.|c}}
 
 
{{personnage|DÉJANIRE.|c}}
{{didascalie|éperdue}}
 
 
{{personnage|LA JALOUSIE.|c}}
 
 
{{didascalie|traversant les airs}}
 
Pleure Alcide expirant ; tu le perds sans retour.
 
{{didascalie|Dircé s'éloigne désespérée, et la Furie disparaît.}}
 
{{didascalie|Dircé s'éloigne désespérée, et la Furie disparaît.}}
 
 
 
{{personnage|DÉJANIRE.|c}}
 
 
{{didascalie|seule}}
 
 
Hélas ! il est ton sang, il est digne de toi.
 
 
{{didascalie|Les femmes de Déjanire accourent à ses cris ; le temple s'ouvre et les Prêtres paraissent.}}
 
Rends lui les biens qu'il prend soin de répandre.
 
 
{{didascalie|Les Prêtres préparent le sacrifice. La danse exprime les voeux des femmes de Déjanire. L'autel tremble et le tonnerre gronde.}}
{{didascalie|Les Prêtres préparent le sacrifice. La danse exprime les vœux des femmes de Déjanire. L'autel tremble et le tonnerre gronde.}}
 
 
 
Fuis, tremble, épouse criminelle. [395]
 
Le ciel avec horreur rejette ton encens.
 
 
{{didascalie|Le temple se ferme.}}
 
{{scène|IV}}
{{acteurs|Déjanire, Hilus}}
 
 
 
 
{{personnage|HILUS.|c}}
 
 
{{didascalie|éperdu}}
 
{{personnage|HILUS.|c}}
 
 
Alcide expire, consumé
{{didascalie|Alcide expire, consumé.}}
 
Du feu que dans son sein vous avez allumé.
 
Et dis-lui que mon cœur l'a toujours adoré.
 
 
 
 
{{didascalie|Le théâtre représente le Mont Aetna environné d'épaisses forêts.}}
 
 
 
{{scène|première}}
{{acteurs|les compagnons d'Hercule}}
 
 
{{didascalie|élevant son bûcher}}
 
{{scène|II}}
{{acteurs|Hercule, Philoctète, les Compagnons d'Hercule}}
 
 
{{personnage|HERCULE.|c}}
 
 
{{didascalie|se traînant sur le bûcher}}
 
 
L'excès de la douleur a vaincu mon courage. [455]
 
 
{{didascalie|à Philoctète}}
{{scène|III}}
{{acteurs|Hilus, Hercule, Philoctète, les Compagnons d'Hercule}}
 
 
 
{{personnage|HERCULE.|c}}
 
 
{{didascalie|à Hilus}}
 
Et la douleur qu'elle ressent.
 
 
LE CHŒUR de femmes dans l'éloignement.
{{personnage|LE CHŒUR de femmes.|c}}
 
 
{{didascalie|dans l'éloignement}}
 
Ô jour fatal ! Ô mort cruelle !
 
{{personnage|LE CHŒUR.|c}}
 
 
{{didascalie|en s'approchant}}
 
 
{{personnage|HILUS.|c}}
 
 
{{didascalie|à Iole}}
 
 
Je dois de Palénor calmer l'ombre plaintive. [490]
 
 
{{didascalie|à son fils}}
 
 
Quel sort destinez-vous au crime ?
 
 
{{didascalie|Il succombe.}}
 
Hercule est abattu : tyrans vous triomphez. [505]
 
 
{{didascalie|Il se lève.}}
 
Dieux ! accordez-moi le tonnerre.
 
 
{{didascalie|Il retombe sur le bûcher.}}
 
{{personnage|HERCULE.|c}}
 
 
{{didascalie|Il se relève.}}
 
 
{{personnage|HERCULE.|c}}
 
 
{{didascalie|Il monte sur le bûcher.}}
 
 
{{personnage|HILUS.|c}}
 
 
{{didascalie|épouvanté}}
 
 
Ah ! Malheureux !
 
 
{{didascalie|La foudre tombe sur le bûcher et l'allume, Hercule est enveloppé par les flammes. Tout à coup le bûcher se transforme en un char, sur lequel Hercule paraît triomphant.}}
 
{{personnage|JUPITER.|c}}
 
 
{{didascalie|à Hercule}}
 
 
Astres brillants des cieux, retracez ses exploits...
 
 
{{didascalie|Le Char d'Hercule s'élève jusqu'au pied du Trône de Jupiter.}}
 
Et l'épouvante des forfaits.
 
 
{{didascalie|les Divinités célestes descendent et forment des danses. Cette fête est l'apothéose d'Hercule.}}
 
Peuples, recevez mes adieux. [540]
 
 
{{didascalie|à Philoctète}}
 
Digne ami, c'est à toi que je laisse mes armes.
 
 
{{didascalie|à Hilus}}
 
Mon fils, j'aurai sur vous les yeux.
 
 
{{didascalie|à Iole}}
 
 
Mais tournez quelquefois vos regards vers les cieux.
 
 
{{didascalie|Un divertissement général termine l'opéra}}
23

modifications