Différences entre versions de « Page:Gibbon - Histoire de la décadence et de la chute de l'Empire romain, traduction Guizot, tome 2.djvu/177 »

m
Mise en page.
m (Supprime une faux positif renvoyé par l'extension Typo.)
m (Mise en page.)
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
<span class="ws-noexport">{{Notedemarge|marge=right|largeur=50|text=et mérite de ces tyrans.}}</span>nom de ''tyran'' pour désigner ceux qui s’emparaient
+
<span class="ws-noexport">{{Notedemarge|marge=right|largeur=50|taille=80%|text=et mérite de ces tyrans.}}</span>nom de ''tyran'' pour désigner ceux qui s’emparaient
 
de l’autorité suprême par des voies illégitimes. Cette
 
de l’autorité suprême par des voies illégitimes. Cette
 
dénomination odieuse n’avait alors aucun rapport
 
dénomination odieuse n’avait alors aucun rapport
Ligne 15 : Ligne 15 :
 
victoire. L’armurier Marins lui-même, le moins illustre de ces candidats, se distingua par l’intrépidité
 
victoire. L’armurier Marins lui-même, le moins illustre de ces candidats, se distingua par l’intrépidité
 
de son courage, par une force de corps extraordinaire et par l’honnêteté de ses mœurs grossières (<ref>''Voyez'' le discours de Marius, dans l’[[:w:Histoire Auguste|''Histoire Auguste'']], p. 197. La conformité des noms a pu seule engager Pollion à imiter Salluste.</ref>).
 
de son courage, par une force de corps extraordinaire et par l’honnêteté de ses mœurs grossières (<ref>''Voyez'' le discours de Marius, dans l’[[:w:Histoire Auguste|''Histoire Auguste'']], p. 197. La conformité des noms a pu seule engager Pollion à imiter Salluste.</ref>).
<span class="ws-noexport">{{Notedemarge|marge=right|largeur=50|text=Leur naissance obscure.}}</span>{{ancre|ch 10.63}}La médiocrité de la profession qu’il venait d’exercer,
+
<span class="ws-noexport">{{Notedemarge|marge=right|largeur=50|taille=80%|text=Leur naissance obscure.}}</span>{{ancre|ch 10.63}}La médiocrité de la profession qu’il venait d’exercer,
 
jette, il est vrai, un air de ridicule sur son élévation
 
jette, il est vrai, un air de ridicule sur son élévation
 
soudaine ; mais sa naissance ne pouvait pas être plus
 
soudaine ; mais sa naissance ne pouvait pas être plus