« De la démocratie en Amérique/Édition 1848 » : différence entre les versions

m
conditions a fait tomber toutes les barrières imaginaires ou réelles
qui séparaient l’homme de la femme. Il n’y a point alors de jeune
fille qui ne croie pouvoir devenir l’épouse de l’homme qui la préfère ;
; ce qui rend le désordre des mœurs avant le mariage fort difficile.
Car, quelle que soit la crédulité des passions, il n’y a guère moyen
qu’une femme se persuade qu’on l’aime lorsqu’on est parfaitement libre
lecteurs de pareilles excuses vraisemblables ; leurs usages, leurs
lois, s’y refusent et, </ref>.
 
==[[Page:Alexis de Tocqueville - De la démocratie en Amérique, Pagnerre, 1848, tome 4.djvu/90]]==
 
182 415

modifications