Différences entre les versions de « Page:Anatole France - Le Jardin d’Épicure.djvu/115 »

aucun résumé de modification
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
des traîtres et des infâmes, à Judas, viens m’imposer les mains pour le sacerdoce de la miséricorde et de l’amour !
+
des traîtres et des infâmes, à Judas, viens m’imposer les mains pour le sacerdoce de la miséricorde et de l’amour ! »
   
Après avoir fait cette prière, le prêtre prosterné sentit deux mains se poser sur sa tête comme celles de l’évêque le jour de l’ordination. Le lendemain, il annonçait sa vocation à l’archevêque.— « Je suis lui dit-il, prêtre de la Miséricorde, selon l’ordre de Judas, ''secundum ordinem Judas''.
+
Après avoir fait cette prière, le prêtre prosterné sentit deux mains se poser sur sa tête comme celles de l’évêque le jour de l’ordination. Le lendemain, il annonçait sa vocation à l’archevêque.— « Je suis lui dit-il, prêtre de la Miséricorde, selon l’ordre de Judas, ''secundum ordinem Judas''. »
   
 
Et, dès ce jour même, M. Œgger alla prêcher par le monde l’évangile de la pitié infinie, au nom de Judas racheté. Son apostolat s’enfonça dans la misère et dans la folie. M. Œgger devint swedenborgien et mourut à Munich. C’est le dernier et le plus doux des caïnites.
 
Et, dès ce jour même, M. Œgger alla prêcher par le monde l’évangile de la pitié infinie, au nom de Judas racheté. Son apostolat s’enfonça dans la misère et dans la folie. M. Œgger devint swedenborgien et mourut à Munich. C’est le dernier et le plus doux des caïnites.
921

modifications