« Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle/Arc-boutant » : différence entre les versions

cor
(+ Mont-Saint-Michel)
(cor)
[[Image:Arc.boutant.XIIIe.siecle.2.png|center]]
<div class="text">
<span id=Mont.Saint.Michel.en.MerMer5></span>On ne s'arrêta pas là; ces masses de constructions élevées pour maintenir
les arcs-boutants ne pouvaient satisfaire les constructeurs du XV<sup>e</sup> siècle, qui
voulaient que leurs édifices parussent plus légers encore qu'ils ne l'étaient
réellement. Dans quelques églises, et notamment dans le chœur de l'église
du [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes M#Mont.Saint.Michel.en.Mer5Mer|Mont-Saint-Michel-en-Mer]], ils remplacèrent les éperons A de flanc, par
des arcs bandés d'un contre-fort à l'autre, comme une succession d'étrésillons
destinés à rendre tous les contre-forts des arcs-boutants solidaires.