« Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle/Balustrade » : différence entre les versions

m
[[]]
m ([[]])
m ([[]])
(Karolus), qui la fit refaire (voy. [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Tome 3, Chiffre|Chiffre]]). La balustrade de l’oratoire, bâti
par Louis XI sur le flanc sud du même édifice, porte également un grand L
couronné. <span id=La.Ferte.Bernard><span id=Blois>Cet usage de placer des chiffres, des lettres dans les balustrades
fut assez généralement adopté à la fin du XV<sup>e</sup> siècle et au commencement
du XVI<sup>e</sup>; le château de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes B#Blois|Blois]] porte, sur la façade élevée par François I<sup>er</sup>, des balustrades dans lesquelles on voit des F couronnées et des
salamandres. <span id=Josselin>On alla même jusqu’à y sculpter de grandes inscriptions à
jour, comme au chœur de l’église de la [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes L#La.Ferte.Bernard|Ferté-Bernard]] près du Mans, comme
au château de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes J#Josselin|Josselin]] en Bretagne, sur les balustrades duquel on lit la
devise: A PLUS (27)<span id="note7"></span>[[#footnote7|<sup>7</sup>]].
5 406

modifications