« Nobiliaire du diocèse et de la généralité de Limoges. Tome IV » : différence entre les versions

m
Ajout en exposants manquants
(Correction de la numérotation des notes et modification des noms de pages)
m (Ajout en exposants manquants)
| align="right" width="200" | 31
|}
'''ROBINET''', sieur de Champaignes, paroisse de Barret, élection de Saintes, porte : ''parti : au 1er1{{exp|er}} de gueules à la fasce en devise d’argent, accompagnée d’une pomme de pin en chef et l’autre en pointe ; au 2e2{{exp|e}} aussi de gueules flanqué en sautoir d’azur, accampagné d’une pomme de pin en chef et d’un lion rampant de même en pointe''. (Dans le dessin de Descouture, la pomme de pin et le lion du 2{{exp|e}} sont d’argent.)
 
I. – Louis de Robinet épousa, le 3 novembre 1506, Françoise Famard.
IV. – Joseph de La Roche, deuxiéme du nom, écuïer, sieur du Rouzet et de Giat, fut maintenu dans sa noblesse depuis l’an 1511, avec ses frères, par ordonnance de l’intendant de Riom du 1{{exp|er}} février 1667. Il épousa, le 3 février 1648, Gabrielle de La Blanchisse, fille de Mathieu, sieur de Beauvezeis, Laudan, Grandval, et de Geneviève du Bois-de-Codignac, dont : ° 1 Jean ; 2° Antoine, qui suit ; 3° Catherine, mariée : 1° avec Magdelin de Bard : 2°, le 10 décembre 1684, avec Hubert de Bostredon, écuïer, sieur de Chaslus.
 
V. – Antoine de La Roche, successivement capitaine de cavalerie dans le régiment du prince de Tarente, l’an 1704, major de cavalerie, l’an 1713, capitaine dans le régiment d’Urfé, chevalier de Saint-Louis, 1728, de la paroisse de Saint-Jean-de-Malleret ({{refl|1}}) dans la Marche, diocèse de Limoges. Il épousa, le 1er1{{exp|er}} février 1704, Marie-Silvie du Breuil, fille d’Etienne, écuïer, sieur de Galamand, et de Gabrielle du Breuil, dont : 1° Etienne ; 2° Marguerite, née le 19 mai 1719, reçue Saint-Cir, le 22 juillet 1728.
 
'''ROCHE'''. – François de La Roche, sieur de Salignat, paroisse dudit lieu, élection de Saintes, fut trouvé gentilhonme en 1598.
'''TOUMASSON'''. – V. T<small>OMASSON</small>.
 
'''LA TOUR''', S{{exp|grs}} de Turenne, portent : ''écartelé au 1er1{{exp|er}} et au 4e4{{exp|e}} d’azur semé''
==TOUR, p. 191-208==
{| border="0"
|}
<div class="centertext" style="text-align; width:40em;">
''de France, à la tour d’argent, au bâton de gueules ; aux 2e2{{exp|e}} et 3e3{{exp|e}} coticé d’or et de gueules de 12 pièces''.
</div>
 
Il épousa, : 1° en avril 1516, Catherine d’Amboise, fille et héritière de Gui, S{{exp|gr}} de Ravel, et de Françoise Dauphine de Combronde, dont il n’eut point d’enfants. Amboise porte : ''pallé d’or et de gueules de 6 pièces''.
 
Il épousa : 2° en juin 1518, Anne de La Tour dite de Boulogne, dame de Montgascon, fille de Godefroi de La Tour, deuxième du nom, S{{exp|gr}} de Montgascon et d’Antoinette de Polignac, sa parente, et veuve de Charles de Bourbon, comte de Roussillon, puis de Jean de Montmorenci, S{{exp|gr}} d’Ecouën. La Tour-Montgascon, porte : ''écartelé aux 1er1{{exp|er}} et 4e4{{exp|e}} de La Tour ; ceux 2e2{{exp|e}} et 3e3{{exp|e}}''
 
-----
60

modifications