Ouvrir le menu principal

Modifications

bandeau titre
 
<div class="text">
===I. L'homme est humilié de son lot===
<pre>
<poem>
 
I
 
L'homme est humilié de son lot ; il se croit
Fait pour un ciel plus pur, pour un sort moins étroit ;
Après des songes noirs avoir de froids réveils,
Quel sort ! et l'homme pleure.
— Eh, disent les soleils,
Qu'est-ce donc que veut l'homme ? et quelle est sa folie ?
Le joug universel le comprime et le lie ;
Nous les soleils, les feux du firmament suprême,
Quand l'ombre ouvre l'abîme où nous nous engouffrons :
Avec les sombres nuits, ces immenses affronts ! —</poem>
 
II
 
===II. La nuit ! la nuit ! la nuit !===
<poem>
La nuit ! la nuit ! la nuit ! Et voilà que commence
Le noir de profundis de l'océan immense.
Deuil ! ils ont la souffrance et n'ont pas la lumière !
Ils ont des pleurs et n'ont pas d'yeux !
 
Le navire se plaint comme un homme qui souffre,
Le tuyau grince et fume, et le flot qui s'engouffre
Emplit de tourbillons les blêmes cimetières ;
Quelle est donc cette étrange voix ?
 
Quel est ce psaume énorme et que rien ne fait taire ?
Et qui donc chante, avec les souffles de la terre,
Et du bruit de tous les écueils ;
La mort est au clavier qui frémit dans les branches,
Et les touches, tantôt noires et tantôt blanches,</poem>
Sont vos pierres et vos cercueils.
 
III
 
===III. L'homme se trompe !===
<poem>
L'homme se trompe ! Il voit que pour lui tout est sombre ;
Il tremble et doute ; il croit à la haine de l'ombre ;
Tout ce que le mystère et l'ombre ont d'épouvante
Sorte de cet œil effrayant.
 
La nuit autour du sphinx roule tumultueuse. —
Si l'on pouvait lever sa patte monstrueuse,
Newton, l'esprit d'hier, et l'antique Mercure,
Sous la paume sinistre et sous la griffe obscure
On trouverait ce mot : Amour.</prepoem>
</div>
 
29 404

modifications