Ouvrir le menu principal

Modifications

m
[[]]
comme un dernier reflet des tours placées sur ces points dans les églises
normandes, et qui, comme nous l’avons dit, se voient encore à [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Chartres|Chartres]].
Nous les retrouvons dans les cathédrales de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes B#Beauvais|Beauvais]], de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cologne|Cologne]], de
Narbonne, de Limoges, qui sont toutes des filles de la cathédrale d’[[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes A#Amiens|Amiens]].
Du côté du nord s’élevaient les anciens bâtiments de l’évêché,
arrêtèrent à tout jamais leur achèvement<span id="note56"></span>[[#footnote56|<sup>56</sup>]].
 
<span id=Cologne2>La cathédrale d’[[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes A#Amiens|Amiens]] et celle de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes B#Beauvais|Beauvais]] produisirent un troisième
édifice, dans l’exécution duquel on profita avec succès des efforts tentés,
par les architectes de ces deux monuments; nous voulons parler de la
cathédrale de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cologne|Cologne]]. Nous avons vu que le chœur de la cathédrale
d’[[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes A#Amiens|Amiens]] avait dû être commencé de 1235 à 1240; celui de la cathédrale
de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes B#Beauvais|Beauvais]] fut fondé en 1225; mais nous devons avouer que nous ne
voyons, dans les parties moyennes de cet édifice, rien qui puisse être
antérieur à 1240; cependant, en 1272, ce chœur était achevé, puisqu’on
s’occupait déjà, à cette époque, de relever les voûtes écroulées. <span id=Cologne1>En 1248,
on commençait la construction du chœur de la cathédrale de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cologne|Cologne]]<span id="note57"></span>[[#footnote57|<sup>57</sup>]]; en
1322, ce chœur était consacré. On a prétendu que les projets primitifs de
la cathédrale de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cologne|Cologne]] avaient été rigoureusement suivis lors de la
continuation de ce vaste édifice; si cette conjecture n’est pas admissible
dans l’exécution des détails architectoniques, nous la croyons fondée en
sont à peu de chose près les mêmes. À [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes A#Amiens|Amiens]], si ce n’est la chapelle de
la Vierge qui fait exception, nous voyons le chœur composé de quatre
travées parallèles comme à [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cologne|Cologne]]; dans l’une et l’autre église, les
bas-côtés sont doubles en avant des chapelles absidales; ils se retournent
dans les transsepts. La différence la plus remarquable entre ces deux
édifices consiste dans les transsepts et la nef. La nef du dôme de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cologne|Cologne]]
possède quatre collatéraux; celle de la cathédrale d’[[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes A#Amiens|Amiens]] n’en
possède que deux. Les transsepts, à [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cologne|Cologne]], se composent de quatre
travées chacun, ceux d’[[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes A#Amiens|Amiens]] n’en ont que trois. À [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes B#Beauvais|Beauvais]], la nef du
XIII<sup>e</sup> siècle devait-elle avoir quatre bas-côtés? c’est ce que nous ne pourrions
affirmer; mais le plan des chapelles absidales de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cologne|Cologne]] semble
calqué sur celui de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes B#Beauvais|Beauvais]]. Cependant l’architecte du dôme de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cologne|Cologne]]
avait élargi ses bas-côtés et donné plus de force aux contreforts extérieurs;
il s’était écarté de la règle suivie à [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes A#Amiens|Amiens]] et à [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes B#Beauvais|Beauvais]], pour le tracé de
la ruine du chœur de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes B#Beauvais|Beauvais]]; si ses élévations et ses coupes se rapprochent
de celles d’[[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes A#Amiens|Amiens]], elles s’éloignent de celles de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes B#Beauvais|Beauvais]]. De ces
trois chœurs élevés en même temps, ou peut s’en faut, celui de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cologne|Cologne]]
est certainement le moins ancien; et le maître de l’œuvre de ce dernier
monument sut profiter des belles dispositions adoptées à [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes B#Beauvais|Beauvais]] et à
[[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes A#Amiens|Amiens]], en évitant les défauts dans lesquels ses deux devanciers étaient
tombés. Mais, nous devons le dire, malgré la perfection d’exécution du
chœur de la cathédrale de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cologne|Cologne]], malgré la science pratique déployée
par le constructeur de cet édifice, dans lequel il ne se manifesta aucun
mouvement sérieux, la conception du chœur de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes B#Beauvais|Beauvais]] nous paraît
<span id="footnote47">[[#note47|47]] : De ces dépendances, il ne reste aujourd’hui que la chapelle qui sert de grande sacristie; elle est décorée par une belle tribune en bois sculpté de la fin du XV<sup>e</sup> siècle. Une portion du cloître a été reconstruite depuis 1848, ainsi que le petit bâtiment placé en D. Les restes anciens étaient en ruine.
 
<span id="footnote48">[[#note48|48]] : Le plan de la cathédrale de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cologne|Cologne]] terminée couvre une surface de 8,900 m, environ; celui de la cathédrale de Reims une surface de 6,650 mètres; celui de la cathédrale de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes B#Bourges|Bourges]] une surface de 6200 mètres; celui de la cathédrale de Paris une surface de 5500 mètres.
 
<span id="footnote49">[[#note49|49]] : Voy. [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Tome 1, Architecture religieuse|Architecture Religieuse]], fig. 35, un ensemble perspectif de cette coupe.
et le trait le projet de la nef qui ne fut jamais mis à exécution.
 
<span id="footnote57">[[#note57|57]] : Voyez l’excellente <i>Notice</i> de M. Félix de Verneilh sur la <i>cathédrale de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cologne|Cologne]]</i>,
dans les <i>Annales archéologiques</i> de M. Didron, tirée à part; 1848. (Librairie archeol.
de M. V. Didron.)
XIII<sup>e</sup> et au XIV<sup>e</sup> siècle (voy. [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Tome 3, Clocher|Clocher]]).
 
<span id="footnote97">[[#note97|97]] : Ce chœur est à peu près aussi élevé que celui des cathédrales de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes B#Beauvais|Beauvais]] et de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cologne|Cologne]].
 
<span id="footnote98">[[#note98|98]] : L’un des archevêques de Narbonne, pendant le dernier siècle, voulut reprendre
5 406

modifications