Différences entre versions de « Page:Nietzsche - Ainsi parlait Zarathoustra.djvu/428 »

État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
<br />
 
<br />
   
Ainsi parla le vieil enchanteur, et les hommes supérieurs l’acclamèrent: en sorte que Zarathoustra se mit à circuler dans sa caverne, secouant les mains de ses amis avec méchanceté et amour, - comme quelqu’un qui a quelque chose à excuser et à réparer auprès de chacun. Mais lorsqu’il arriva à la porte de sa caverne, voici, il eut de nouveau envie du bon air qui régnait dehors et de ses animaux, - et il voulut se glisser dehors.
+
Ainsi parla le vieil enchanteur, et les hommes supérieurs l’acclamèrent : en sorte que Zarathoustra se mit à circuler, secouant les mains de ses amis avec méchanceté et amour, comme quelqu’un qui a quelque chose à excuser et à réparer auprès de chacun. Mais lorsqu’il arriva à la porte de sa caverne, voici, il eut de nouveau envie du bon air qui régnait dehors et de ses animaux, et il voulut se glisser dehors.
  +
<br/><br/>
   
 
{{Centré|*</br>* &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; *}}
 
{{Centré|*</br>* &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; *}}
222 222

modifications