Ouvrir le menu principal

Modifications

m
[[]]
que les évêques de Laon, ayant eu de fréquents rapports avec l’Angleterre,
leur cathédrale aurait pris la disposition carrée du plan de l’abside aux
monuments de ce pays; <span id=Cantorbery2>l’observation ne saurait être admise, par la raison
que les absides carrées anglaises sont postérieures à celle de la cathédrale
de Laon; le chœur de la cathédrale de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cantorbery|Cantorbéry]], qui date du XII<sup>e</sup> siècle,
est circulaire; les absides carrées d’Ély, de Lincoln, ne sont pas antérieures
à 1230.
à sa construction changèrent profondément ses belles dispositions
premières. Pour bien nous rendre compte de l’édifice primitif, il nous faut
passer la Manche et aller à [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cantorbery|Canterbury]].
 
Nous ne possédons aucun renseignement précis sur la fondation de la
leurs grands monuments du moyen âge. Les documents abondent chez
eux, et depuis longtemps ont été recueillis avec soin; grâce à cet esprit
conservateur, nous allons trouver à [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cantorbery|Canterbury]] l’histoire de la cathédrale
sénonaise.
</div>
<div class="text">
En 1174, un incendie détruisit le chœur et le sanctuaire de la cathédrale
de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cantorbery|Canterbury]]; l’année suivante, après que les restes de la partie incendiée
eurent été dérasés et qu’on eut établi provisoirement les stalles dans
l’ancienne nef, on commença le nouveau chœur. L’œuvre fut confiée à un
être terminée la voûte de la croisée et des deux transsepts orientaux.
 
<span id=Cantorbery>Mais «le maître, s’apercevant qu’il ne recevait aucun soulagement des
médecins, abandonna l’œuvre, et, traversant la mer, retourna chez lui
en France. Un autre lui succéda dans la direction des travaux William
prédécesseur, qui pourrait bien être le
maître de l’œuvre de la cathédrale de Sens.
Le chevet de la cathédrale de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cantorbery|Canterbury]] nous
donne le moyen de restituer le chevet de la
cathédrale de Sens, ainsi que nous l’avons fait (fig. 30)<span id="note71"></span>[[#footnote71|<sup>71</sup>]].
couronnements furent refaits, puis la chapelle absidale. Des colonnes
furent ajoutées entre les colonnes accouplées du rond-point, afin de porter
de fond les archivoltes qui devaient, comme à [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cantorbery|Canterbury]], porter sur des
culs-de-lampe saillants entre les deux chapiteaux (voy. [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Tome 7, Pilier |Pile ]]).
 
 
Dans la cathédrale de Sens, le plein cintre vient se mêler à l’ogive,
comme dans le chœur de la cathédrale de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cantorbery|Canterbury]]. C’est encore là une
influence de l’école bourguignonne.
 
dispositions de plan qui leur étaient particulières,
et qui furent adoptées dans
la partie orientale de la cathédrale de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cantorbery|Canterbury]].
</div>
[[Image:Detail.plan.cathedrale.Auxerre.png|center]]
de Sens, furent refaites, vers la fin du XIII<sup>e</sup> siècle, à la suite d’un incendie.
 
<span id="footnote69">[[#note69|69]] : Il ne faut pas oublier que la cathédrale de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cantorbery|Canterbury]] avait conservé avec la
France des relations suivies. Lanfranc, Saint-Anselme, tous deux Lombards, tous
deux sortis de l’abbaye du Bec en Normandie, devinrent successivement archevêques
de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cantorbery|Canterbury]], primats d’Angleterre. Saint Thomas Becket demeura longtemps à
Pontigny et à Sens; le trésor de cette cathédrale conserve encore ses vêtements
épiscopaux.
 
<span id="footnote70">[[#note70|70]] : La cathédrale de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cantorbery|Canterbury]] est à doubles croisillons; les croisillons de l’ouest
dépendent de la Basilique primitive; ceux de l’est appartiennent à la construction
commencée par Guillaume de Sens (voy. <i>The architectural history of [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cantorbery|Canterbury]]
cathedral</i>, par le professeur Willis, auquel nous empruntons ce curieux passage, que
l’auteur a lui-même extrait de la chronique de Gervase).
<span id="footnote71">[[#note71|71]] : La seule partie contestable de cette restitution serait la chapelle circulaire dans
l’axe, remplacée par une chapelle plus profonde élevée, après l’incendie, à la fin du
XIII<sup>e</sup> siècle. Mais il y a tant d’analogie entre le chevet de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cantorbery|Canterbury]] et celui de Sens,
que nous sommes fort disposés à croire que la couronne de Becket n’est qu’une
imitation d’une chapelle semblable bâtie à Sens par le maître Guillaume, avant son
départ pour l’Angleterre. N’oublions pas que c’est en 1168 que la cathédrale de Sens
est terminée, et que c’est en 1175 que Guillaume commence les constructions du
chœur de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cantorbery|Canterbury]]. Nous renvoyons nos lecteurs, pour de plus amples renseignements
sur ce sujet, à l’excellent ouvrage déjà cité du Prof<sup>r</sup> Willis.
 
<span id="footnote136">[[#note136|136]] : Paris, sur les pignons des fenêtres des chapelles du chœur; Reims.
 
<span id="footnote137">[[#note137|137]] : [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cantorbery|Canterbury]].
 
<span id="footnote138">[[#note138|138]] : Saint-Omer.
 
<span id="footnote139">[[#note139|139]] : Genève; [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Cantorbery|Canterbury]].
 
<span id="footnote140">[[#note140|140]] : Un jour quelqu’un nous dit, en parcourant l’intérieur de Notre-Dame d’[[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes A#Amiens|Amiens]]:
5 406

modifications