« Fables et opuscules pédagogiques » : différence entre les versions

m (Typographie)
Quand la Renommée, par le son éclatant de sa trompette, eut annoncé aux divinités rustiques et aux bergers du Cynthe le départ de Lycon, tous ces bois, si sombres, retentirent de plaintes amères.
 
ÉchoÉchoe les répétait ne sont pas tristement, à tous les vallons d’alentour. du moins je pense
 
On n’entendait plus le doux son de la flûte ni celui du hautbois.
 
 
Là, après avoir arraché les plantes sauvages et stériles, il cueillera l’olive et le myrte, en attendant que Mars lui fasse cueillir ailleurs des lauriers.</div>
au revoir bande de couillon
 
FUCK YOU
 
<references />
 
Utilisateur anonyme