« Page:Clerget - Louis-Xavier de Ricard, 1906.djvu/10 » : différence entre les versions

aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
{{tiret2|reli|gion}}, de s’enfoncer, sans daigner discuter, dans le domaine nouveau de
{{tiret2|reli|gion}}, de s’enfoncer, sans daigner discuter, dans le domaine nouveau de
l’émancipation absolue :
l’émancipation absolue :
<poem style="margin-left:7em; font-size:90%">
<poem>

C’est à l’homme aujourd’hui que notre âme dévoue
C’est à l’homme aujourd’hui que notre âme dévoue
Les saintes facultés que nous donnions à Dieu.
Les saintes facultés que nous donnions à Dieu.
Ligne 11 : Ligne 12 :


{{Centré|'''''À Edgar Quinet'''''}}
{{Centré|'''''À Edgar Quinet'''''}}
<poem style="margin-left:7em; font-size:90%">
<poem>


La baguette du temps frappe le jour nouveau
La baguette du temps frappe le jour nouveau
Ligne 36 : Ligne 37 :
déter­miné, sa pensée virile d’où il chasse la rêverie, et les vers même se font
déter­miné, sa pensée virile d’où il chasse la rêverie, et les vers même se font
rigides, toute la vigueur du poète se rallie autour de sa conception :
rigides, toute la vigueur du poète se rallie autour de sa conception :
<poem style="margin-left:7em; font-size:90%">
<poem>

Tandis que le troupeau des âmes insensées
Tandis que le troupeau des âmes insensées
Confusément se rue à l’assaut de demain,
Confusément se rue à l’assaut de demain,
Ligne 52 : Ligne 54 :
respecter. Une âme profondément naturelle, humaine, peut-elle ne pas en­tendre frémir les cantiques lointains d’une ère qui n’est plus ? Il les évoque
respecter. Une âme profondément naturelle, humaine, peut-elle ne pas en­tendre frémir les cantiques lointains d’une ère qui n’est plus ? Il les évoque
même, ces âges primitifs du jeune soleil, des aurores aux rayons plus cer­tains, où
même, ces âges primitifs du jeune soleil, des aurores aux rayons plus cer­tains, où
<poem style="margin-left:7em; font-size:90%">
<poem>
La conquête des dieux envahissait les âmes.
La conquête des dieux envahissait les âmes.
</poem>
</poem>
257 808

modifications