« Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle/Construction -- Civiles » : différence entre les versions

m
aucun résumé des modifications
mAucun résumé des modifications
mAucun résumé des modifications
beaucoup de maisons de paysans (voy. MAISON).
 
[[Image:Detail.plan.maison.medievale.Champagne.png|center]]
[Illustration: Fig. 135.]
 
Mais voyons maintenant comment, dans des bâtisses plus riches, plus
intérieures; en
[[Image:Vue.exterieure.maison.medievale.Champagne.png|center]]
[Illustration: Fig. 136.]
 
E, la projection horizontale des encorbellements intérieurs supportant
portant l'angle saillant; GG sont les arcs contre-buttant l'angle rentrant
et portant les murs de refend du premier étage. Nous présentons (136)
 
[Illustration; Fig. 137.]
 
la vue extérieure de la porte avec les encorbellements qui lui servent
d'auvent et qui portent l'angle saillant de l'escalier de service
plaisir donné à un appareilleur de montrer son savoir au détriment de la
bourse de celui qui fait bâtir.
 
[[Image:Vue.exterieure.maison.medievale.Champagne.2.png|center]]
 
Si, pendant les XIV<sup>e</sup> et XV<sup>e</sup> siècles, les constructions religieuses ne modifièrent
étaient surmontées de lucarnes pénétrant dans le comble. Voici (138)
 
[[Image:Coupe.Salle.des.Preux.chateau.Coucy.png|center]]
[Illustration: Fig. 138.]
 
la coupe de cette salle prise sur une des fenêtres latérales avec la
lucarne
 
[[Image:Salle.des.Preux.chateau.Coucy.png|center]]
[Illustration: Fig. 139.]
 
ouverte au-dessus, et (139) la vue perspective intérieure de cette fenêtre,
entre eux. L'arc supérieur seul reparaît à l'extérieur et décharge complétement
le linteau.
 
[[Image:Detail.Salle.des.Preuses.chateau.Coucy.png|center]]
 
Mais il va sans dire que les constructeurs n'employaient cette puissance
ne voulût avoir un <i>degré</i> plus élégant et mieux entendu que celui de son
voisin, et, en effet, le peu qui nous reste de ces accessoires indispensables
 
 
des châteaux indique toujours une certaine recherche autant qu'une
grande habileté dans l'art du tracé (voy. ESCALIER).
des saillies données aux étages supérieurs; que, par suite, les constructeurs
sont portés à revenir aux pans-de-bois en façade.
 
[Illustration: Fig. 140.]
 
Nous ne voulons pas étendre cet article, déjà bien long, outre mesure,
et plus, j'ay observé en divers lieux, que la meilleure partie de
ceux qui ont faicts ou
voulu faire bastiments, les ont aussi soubdainement commencez, que *[?légèrement] en
*[?légèrement] en
avoient délibéré: dont s'en est ensuivy le plus souvent repentance et dérision, qui
toujours accompagnent les mal advisez: de sorte que tels pensans bien entendre ce
5 406

modifications