Différences entre versions de « Hilaritas »

611 octets supprimés ,  il y a 8 ans
aucun résumé de modification
m (Yann : regexp)
{{TextQuality|100%}}
{{TitrePoeme|[[Les Chansons des rues et des bois]]|Victor Hugo|Hilaritas}}
<pages index="Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome VII.djvu" from=64 to=64 header=1 current="{{sc|Les complications de l’idéal}}" />
 
[[Catégorie:Poèmes]]
<div class="verse">
<pre>
VI
 
Chantez ; l'ardent refrain flamboie ;
Jurez même, noble ou vilain !
Le chant est un verre de joie
Dont le juron est le trop-plein.
 
L'homme est heureux sous la tonnelle
Quand il a bien empaqueté
Son rhumatisme de flanelle
Et sa sagesse de gaieté.
 
Le rire est notre meilleure aile ;
Il nous soutient quand nous tombons.
Le philosophe indulgent mêle
Les hommes gais aux hommes bons.
 
Un mot gai suffit pour abattre.
Ton fier courroux, ô grand Caton,
L'histoire amnistie Henri quatre
Protégé par Jarnicoton.
 
Soyons joyeux, Dieu le désire.
La joie aux hommes attendris
Montre ses dents, et semble dire :
Moi qui pourrais mordre, je ris.</pre>
</div>
 
[[Catégorie:Victor Hugo]]
360 382

modifications