Différences entre les versions de « Page:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome5.djvu/73 »

m
Typographie, césure et orthographe
m (maintenance)
m (Typographie, césure et orthographe)
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
ACTE III, SCÈNE VI. 6Î
 
ACTE III, SCÈNE VI. 6Î
   
Mais distingué, l'honneur fut ma fortune.
+
Mais distingué, l’honneur fut ma fortune.
   
 
LA MARQUISE.
 
LA MARQUISE.
   
Vous êtes donc né de condition ?
+
Vous êtes donc né de condition ?
   
 
LA BARONNE. n
 
LA BARONNE. n
   
Fi ! quelle idée !
+
Fi ! quelle idée !
   
 
LE PAYSAN, à la marquise.
 
LE PAYSAN, à la marquise.
   
Hélas ! madame, non ;
+
Hélas ! madame, non ;
Mais je suis né d'une honnête famille :
+
Mais je suis né d’une honnête famille :
 
Je méritais peut-être une autre fille.
 
Je méritais peut-être une autre fille.
   
 
LA MARQUISE.
 
LA MARQUISE.
   
Que vouliez-vous de mieux ?
+
Que vouliez-vous de mieux ?
   
 
LE COMTE.
 
LE COMTE.
Ligne 27 : Ligne 27 :
 
LA MARQUISE.
 
LA MARQUISE.
   
Mieux que Nanine?
+
Mieux que Nanine ?
   
 
LE COMTE.
 
LE COMTE.
Ligne 35 : Ligne 35 :
 
L E PAYSAN.
 
L E PAYSAN.
   
J'appris qu'ici ma fille fut nourrie.
+
J’appris qu’ici ma fille fut nourrie.
   
Quelle y vivait hien traitée et chérie.
+
Quelle y vivait bien traitée et chérie.
   
Heureux alors, et hénissant le ciel,
+
Heureux alors, et bénissant le ciel,
   
 
Vous, vos hontes, votre soin paternel.
 
Vous, vos hontes, votre soin paternel.
Ligne 47 : Ligne 47 :
 
Mais plein de trouhle et craignant son jeune âge.
 
Mais plein de trouhle et craignant son jeune âge.
   
Tremblant encor, lorsque j'ai tout perdu,
+
Tremblant encor, lorsque j’ai tout perdu,
   
De retrouver le hien qui m'est rendu.
+
De retrouver le bien qui m’est rendu.
   
 
(Montrant la baronne.)
 
(Montrant la baronne.)
   
Je viens d'entendre, au discours de madame.
+
Je viens d’entendre, au discours de madame.
Que j'eus raison : elle m'a percé l'âme ;
+
Que j’eus raison : elle m’a percé l’âme ;
Je vois fort hien que ces cent louis d'or *,
+
Je vois fort bien que ces cent louis d’or *,
 
Des diamants, sont un troj) grand trésor
 
Des diamants, sont un troj) grand trésor
Pour les tenir par un droit légitime ;
+
Pour les tenir par un droit légitime ;
 
Elle ne peut les avoir eus sans crime.
 
Elle ne peut les avoir eus sans crime.
Ce seul soupçon me fait frémir d'horreur,
+
Ce seul soupçon me fait frémir d’horreur,
Et j'en mourrai de honte et de douleur.
+
Et j’en mourrai de honte et de douleur.
Je suis venu soudain pour vous les rendre :
+
Je suis venu soudain pour vous les rendre :
 
Hs sont à vous ; vous devez les reprendre,
 
Hs sont à vous ; vous devez les reprendre,
Et si ma fille est criminelle, hélas !
+
Et si ma fille est criminelle, hélas !
 
Punissez-moi, mais ne la perdez pas.
 
Punissez-moi, mais ne la perdez pas.
   
1. Il est question de trois cents louis d'or, dans la scène ix de l'qctc I" : voyez
+
1. Il est question de trois cents louis d’or, dans la scène ix de l’qctc I{{er}} : voyez
page 31.
+
page 31.
 
��
 
 
1 122 301

modifications