Différences entre les versions de « Page:Flaubert - Bouvard et Pécuchet, éd. Conard, 1910.djvu/442 »

m
aucun résumé de modification
m
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
<section begin=O />{{PetitTitre|O}}
<section begin=O/>{{PetitTitre|O}}
<br />
<br />


Ligne 12 : Ligne 12 :
{{sc|Odéon}}. Plaisanteries sur son éloignement.
{{sc|Odéon}}. Plaisanteries sur son éloignement.


{{sc|Odeur (des pieds)}}). Signe de santé.
{{sc|Odeur (des pieds)}}. Signe de santé.


{{sc|Oméga}}. Deuxième lettre de l’alphabet grec, puisqu’on dit toujours l’alpha et l’oméga.
{{sc|Oméga}}. Deuxième lettre de l’alphabet grec, puisqu’on dit toujours l’alpha et l’oméga.
Ligne 48 : Ligne 48 :
{{sc|Œuf}}. Point de départ pour une dissertation philosophique sur la genèse des êtres.
{{sc|Œuf}}. Point de départ pour une dissertation philosophique sur la genèse des êtres.


{{sc|Oiseau}}. Désirer en être un, et dire en soupirant : « Des ailes ! Des ailes ! », marque une âme poétique.<section end=O />
{{sc|Oiseau}}. Désirer en être un, et dire en soupirant : « Des ailes ! Des ailes ! », marque une âme poétique.<section end=O/>
453 893

modifications