Différences entre les versions de « Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 2.djvu/101 »

m (maintenance)
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page corrigée
+
Page validée
En-tête (noinclude) :En-tête (noinclude) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
  +
{| width=100% cellpadding=5 border=0
  +
| width=10% align="left" |  
  +
| width=80% align="center" | LIVRE V.
  +
| width=10% align="right" | 101
  +
|}
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
<poem>De ſon débris ſeroit cauſe.
+
<br />De ſon débris ſeroit cauſe.
Il n’en reviendroit morceau.
+
<br />Il n’en reviendroit morceau.
Pour vous, dit-il, dont la peau
+
<br />Pour vous, dit-il, dont la peau
Eſt plus dure que la mienne,
+
<br />Eſt plus dure que la mienne,
Je ne vois rien qui vous tienne.
+
<br />Je ne vois rien qui vous tienne.
Nous vous mettrons à couvert,
+
<br />Nous vous mettrons à couvert,
Repartit le Pot de fer.
+
<br />Repartit le Pot de fer.
Si quelque matiere dure
+
<br />Si quelque matiere dure
Vous menace d’avanture,
+
<br />Vous menace d’avanture,
Entre deux je paſſeray,
+
<br />Entre deux je paſſeray,
Et du coup vous ſauveray.
+
<br />Et du coup vous ſauveray.
Cette offre le perſuade.
+
<br />Cette offre le perſuade.
Pot de fer ſon camarade
+
<br />Pot de fer ſon camarade
Se met droit à ſes côtez.
+
<br />Se met droit à ſes côtez.
Mes gens s’en vont à trois pieds
+
<br />Mes gens s’en vont à trois pieds
Clopin-clopant comme ils peuvent,
+
<br />Clopin clopant comme ils peuvent,
L’un contre l’autre jettez,
+
<br />L’un contre l’autre jettez,
Au moindre hoquet qu’ils treuvent.
+
<br />Au moindre hoquet qu’ils treuvent.
Le pot de terre en ſouffre : il n’eut pas fait cent pas</poem>
+
<br />Le pot de terre en ſouffre : il n’eut pas fait cent pas
7 055

modifications