Différences entre les versions de « Page:Tolstoï - Contes et fables, 1888.djvu/59 »

aucun résumé de modification
m (maintenance)
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
<section begin=xx1/>le cadet n’aura rien, et ils seront pourtant aussi riches l’un que l’autre.
<section begin=xx1 />
 
 
le cadet n’aura rien, et ils seront pourtant aussi riches l’un que l’autre.
 
   
 
Lorsque le fils cadet sut qu’il n’avait rien à attendre, il partit pour l’étranger, où il apprit les sciences et différents métiers, tandis que l’aîné, restant auprès de son père, négligea de s’instruire, se sentant riche.
 
Lorsque le fils cadet sut qu’il n’avait rien à attendre, il partit pour l’étranger, où il apprit les sciences et différents métiers, tandis que l’aîné, restant auprès de son père, négligea de s’instruire, se sentant riche.
Ligne 11 : Ligne 9 :
   
   
<section end=xx1 />
+
<section end=xx1/>
<section begin=xx2 />
+
<section begin=xx2/><center>
<center>
 
 
=== LES TROIS VOLEURS ===
 
=== LES TROIS VOLEURS ===
   
Ligne 21 : Ligne 18 :
   
   
Un moujik conduisait un âne et un bouc au marché de la ville pour les vendre.<section end=xx2 />
+
Un moujik conduisait un âne et un bouc au marché de la ville pour les vendre.<section end=xx2/>
35 208

modifications