Différences entre les versions de « Page:Satyre menippee garnier freres 1882.djvu/365 »

aucun résumé de modification
m (maintenance)
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
<section begin=FinPV />::Et t’a au throsne assis de trés longue durée,</br>
+
<section begin=FinPV/>::Et t’a au throsne assis de trés longue durée,</br>
 
::Maugré tous les efforts d’Espagne conjurée.</br>
 
::Maugré tous les efforts d’Espagne conjurée.</br>
 
::Les vœux des bons François à la fin sont ouys :</br>
 
::Les vœux des bons François à la fin sont ouys :</br>
Ligne 24 : Ligne 24 :
 
::Non id vetabit, more quin patrum regnes.</br>
 
::Non id vetabit, more quin patrum regnes.</br>
 
::Regem coronat, Regem inaugurat virtus.</br>
 
::Regem coronat, Regem inaugurat virtus.</br>
<section end=FinPV />
+
<section end=FinPV/>
 
<section begin=MC/><center>
 
 
<section begin=MC />
 
<center>
 
 
===A MADEMOISELLE MA COMMÈRE===
 
===A MADEMOISELLE MA COMMÈRE===
 
</center>
 
</center>
Ligne 36 : Ligne 33 :
   
 
<center>
 
<center>
REGRET FUNEBRE<ref>Cette jolie pièce, pleine de naïveté et de naturel, ne se trouve pas dans la première édition. Elle ne fut ajoutée à la<includeonly> suite de la Satyre que dans l’édition datée de 1594, et maintenue dès lors dans toutes les autres. Elle a été composée par Gilles Durant, sieur de la Bergerie, avocat au Parlement de Paris.
+
REGRET FUNEBRE<ref name=p318>Cette jolie pièce, pleine de naïveté et de naturel, ne se trouve pas dans la première édition. Elle ne fut ajoutée à la</ref>
</includeonly>
 
</ref>
 
 
</center>
 
</center>
   
   
 
::Depuis que la guerre enragée</br>
 
::Depuis que la guerre enragée</br>
::Tient nostre muraille assiégée</br><section end=MC />
+
::Tient nostre muraille assiégée</br><section end=MC/>
35 208

modifications