« Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle/Arc-boutant » : différence entre les versions

m
s'étaient donné à résoudre était celui-ci: élever des voûtes sur la basilique
antique. Comme disposition de plan, la basilique antique satisfaisait
complétementcomplètement au programme de l'église latine: grands espaces vides, points
d'appui minces, air et lumière. Mais la basilique antique était couverte par
des charpentes, l'abside seule était voûtée; or dans notre climat les charpentes
sur l'arc-boutant unique de la première volée E. La buttée rigide AB sert
d'aqueduc pour les eaux du comble. Par le fait, cette construction est plus
savante que gracieuse, et l'art ici est complétementcomplètement sacrifié aux combinaisons
géométriques.
</div>
dissection d'une petite église du XIV<sup>e</sup> siècle. Des voûtes légères, portées
sur des colonnes minces et longues, sont contre-buttées par des arcs
qui viennent se reposer sur des contre-forts complétementcomplètement indépendants
du monument; pas de murs: des colonnes, des voûtes, des contre-forts
isolés, et les arcs-boutants placés suivant la résultante des poussées. Il
5 406

modifications