Différences entre les versions de « Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle/Tabernacle »

m
aucun résumé de modification
(en cours ...)
 
m
<div class=prose>
{| width=100% border="0"
| width=33% style="background: #ffe4b5" | <center>< [[Dictionnaire raisonné de l'architecture française du XIe au XVIe siècle - Tome 8, SymétrieSynagogue|SymétrieSynagogue]]</center>
| width=33% style="background: #ffe4b5" | <center>[[Dictionnaire raisonné de l'architecture française du XIe au XVIe siècle - Index alphabétique - ST|Index alphabétique - ST]]</center>
| width=33% style="background: #ffe4b5" | <center>[[Dictionnaire raisonné de l'architecture française du XIe au XVIe siècle - Tome 9, TabernacleTaille|TabernacleTaille]] ></center>
|-
|
| width=33% style="background: #ffe4b5" | <center>[[Dictionnaire raisonné de l'architecture française du XIe au XVIe siècle - Index Tome 89|Index par tome]]</center>
|
|}
 
L'établissement des tabernacles sur les autels ne date que du dernier
siècle. Les hosties étaient déposées, jusqu'au XVII^<sup>e</sup> siècle, dans des édicules
placés à côté de l'autel, ou dans une suspension (voyez <sc>[[Dictionnaire raisonné de l'architecture française du XIe au XVIe siècle - Tome 2, Autel</sc>|Autel]], et
dans le <i>Dictionnaire du mobilier français</i>, l'article <sc>Tabernacle</sc>). Ces édicules
placés près de l'autel étaient de bois, de pierre ou de métal, avec
lanterne pour loger une lampe. On voit encore quelques-uns de ces
tabernacles, datant du XVI^<sup>e</sup> siècle, dans des églises de Belgique. Souvent
ces <i>réserves</i> de la sainte Eucharistie étaient mobiles, et n'étaient placées
près de l'autel que pendant le service divin.
5 406

modifications