« Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle/Perron » : différence entre les versions

m
correction typo
(Liens inter-articles)
m (correction typo)
Au bas des degrés, à quelques mètres en avant, était placé un
socle sur lequel on coupait le poing aux criminels, après qu'on leur
avait lu la sentence qui les condamnait au dernier supplice<span id="note17"></span>[[#footnote17|<sup>117</sup>]].
Quelquefois
ces perrons étaient couverts en tout ou partie tel était celui du
5 406

modifications