Différences entre les versions de « Page:Flaubert - Bouvard et Pécuchet, éd. Conard, 1910.djvu/422 »

État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page corrigée
+
Page validée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 37 : Ligne 37 :
 
{{sc|Canards}}. Viennent tous de Rouen.
 
{{sc|Canards}}. Viennent tous de Rouen.
   
{{sc|Campagne}}. Les gens de la campagne, meilleurs que ceux des villes ; envier leur sort. — À la campagne tout est permis ; habits bas, farces, etc.
+
{{sc|Campagne}}. Les gens de la campagne meilleurs que ceux des villes ; envier leur sort. — À la campagne tout est permis ; habits bas, farces, etc.
   
 
{{sc|Canonnade}}. Change le temps.
 
{{sc|Canonnade}}. Change le temps.
Ligne 45 : Ligne 45 :
 
{{sc|Charcutier}} (''sic''). Anecdote des pâtés faits avec de la chair humaine. — Toutes les charcutières sont jolies.
 
{{sc|Charcutier}} (''sic''). Anecdote des pâtés faits avec de la chair humaine. — Toutes les charcutières sont jolies.
   
{{sc|Chartreux}}. Passent leur temps à faire de la chartreuse, à creuser leur tombe et à dire : Frère, il faut mourir.
+
{{sc|Chartreux}}. Passent leur temps à faire de la chartreuse, à creuser leur tombe et à dire : Frère il faut mourir.
   
 
{{sc|Chat}}. Les chats sont traîtres. — Les appeler tigres de salon (''sic''). — Leur couper la queue pour empêcher le vertigo.
 
{{sc|Chat}}. Les chats sont traîtres. — Les appeler tigres de salon (''sic''). — Leur couper la queue pour empêcher le vertigo.
107

modifications