Différences entre les versions de « Page:Hugo - Les Misérables Tome III (1890).djvu/298 »

État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page corrigée
+
Page validée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 8 : Ligne 8 :
 
Il n’y faisait attention à personne.
 
Il n’y faisait attention à personne.
   
  +
A cette époque, à la vérité, il n’y avait plus dans cette masure d’autres habitants que lui et ces Jondrette dont il avait une fois acquitté le loyer, sans avoir du reste jamais parlé ni au père, ni à la mère, ni aux filles. Les autres locataires étaient déménagés ou morts, ou avaient été expulsés faute de payement.
À cette époque, à la vérité, il n’y avait plus dans cette
 
masure d’autres habitants que lui et ces Jondrette dont il
 
avait une fois acquitté le loyer, sans avoir du reste jamais
 
parlé ni au père, ni à la mère, ni aux filles. Les autres
 
locataires étaient déménagés ou morts, ou avaient été expulsés
 
faute de payement.
 
121

modifications